Le MCA retoque des projets marocains

Le MCA retoque des projets marocains

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement marocain. Les responsables du Millenium Challenge Account (MCA) ont retoqué récemment une bonne partie des projets éligibles à l’aide américaine au développement. Motif : ces derniers sont jugés vagues et pour la plupart ne montrant pas dans quelle mesure ils peuvent participer à la création de la richesse. Pour les Américains, les programmes soumis dans divers secteurs ( agriculture, artisanat, microcrédit, éducation…) sont censés générer de la croissance. Ce souci ne transparaît pas dans la démarche marocaine. « Les chefs des projets se sont contentés pour la plupart de soumettre des dossiers bien ficelés mais qui ne répondent pas aux normes US en la matière», explique un responsable sous le couvert de l’anonymat.  «Pour cette entreprise de grande importance ( le MCA), il aurait fallu s’attacher les services d’une équipe d’experts américains», renchérit un autre qui lâche, une note d’amertume dans la voix : « nous avons travaillé dur pour rien». En effet, le Maroc a perdu près d’une année dans la préparation et le montage des projets par des cadres de l’administration. Le processus de révision de la copie marocaine a d’ores et déjà commencé pour quelques projets. Reste les autres. Mais le problème c’est que ce processus va prendre beaucoup de temps.  Entre six et neuf mois supplémentaires avant l’adoption finale de l’offre marocaine qui était prévue initialement avant mars 2007. 
En attendant, la mobilisation bat son plein avec ce seul mot d’ordre : se conformer aux exigences des experts du MCA pour ne pas perdre l’enveloppe accordée au Royaume : la bagatelle de 750 millions de Dollars US, soit 6,75 milliards de Dh. Un budget colossal sur lequel les pouvoirs publics comptent énormément pour la mise à niveau de plusieurs secteurs socio-économiques.
Le Millenium Challenge Account est un programme américain d’aide publique aux pays en développement initié en 2002 et validé par le Congrès en 2003. Le Maroc fait partie des 16 pays éligibles à cette sorte de «Plan Marshall» .Tous ces pays ont été admis sur la base des réformes engagées par leurs administrations, de leur évolution démocratique et du degrè de transparence du climat des affaires. L’administration Bush ambitionne ainsi de révolutionner les méthodes d’allocation de ressources aux pays pauvres. Contrairement à la traditionnelle formule des aides bilatérales, le MCA ne consiste pas en un déblocage automatique de fonds. Tous les décaissements se font sur la base d’une liste de projets validés par les deux parties. De même, la gestion de ce programme ne sera pas du seul ressort du public, les Américains ayant insisté pour que les ONG y soient associées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *