Le ministre de l agriculture tente une médiation

Le ministre de l agriculture tente une médiation

Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, est partisan du dialogue. En effet, il a organisé une journée de médiation entre les professionnels des fruits et légumes et les syndicats les plus représentatifs du secteur agricole (UMT, CDT, UNTM, UGTM, FDT) afin d’entendre les deux parties et de parvenir à un échange d’avis fructueux. En effet, lors de cette réunion, tenue lundi à Rabat, les différentes parties se sont exprimées et ont expliqué leur point de vue.
Au terme de l’échange, il a été décidé, selon un communiqué de presse du ministère, la mise en place d’une commission nationale composée du ministère de l’emploi, du ministère de l’agriculture, des représentants de la Fédération interprofessionnelle marocaine de production et d’exportation des fruits et légumes (FIFEL), des cinq syndicats et de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS). Cette commission a pour mandat de travailler, d’une part, sur les possibilités de prendre en compte les spécificités du secteur agricole, liées notamment à la saisonnalité de l’activité au niveau du code du travail, et d’autre part, sur les opportunités liées à la mise en place d’une convention collective du travail à appliquer aux exploitations agricoles, notamment celles des fruits et légumes avec pour obligation de présenter des résultats dans un délai de 2 mois.
Parallèlement, il a été décidé la constitution d’un comité de sages au niveau régional qui a pour mission de se pencher sur tous les cas de conflits sociaux qui existent ou qui risquent de se poser et d’assurer un rôle de conciliation et de médiation. Il sera présidé par le président du conseil régional et composé des représentants des autorités locales, des cinq syndicats, des professionnels du secteur, de la Fédération des Chambres de l’agriculture, des représentants régionaux du ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, du département de l’agriculture et de la CNSS, précise le communiqué.
Enfin, il a été convenu la tenue d’une réunion d’échange entre les responsables de la CNSS et les professionnels de la région au sujet de la mise en place d’un système de déclaration adapté au monde rural et à la saisonnalité de l’activité, souligne le communiqué.
À noter que cette réunion a été présidée par M. Akhannouch et Abdelouahed Souhail, ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, en présence de Saïd Ahmidouch, directeur général de la CNSS.
C’est dire l’importance du secteur des fruits et légumes qui est l’un des axes majeurs de développement de l’agroalimentaire au Maroc et bénéficie d’un intérêt particulier dans le cadre du Plan Maroc Vert. Ce secteur offre plus de 125 millions de journées de travail annuellement et réalise plus de 65% des exportations nationales des produits agroalimentaires avec plus de 1,3 million de tonnes d’export et un chiffre d’affaires à l’export de près de 9 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *