Le Parc archéologique de Sidi Abderrahmane de Casablanca fin prêt

Le Parc archéologique de Sidi Abderrahmane de Casablanca fin prêt

Il a nécessité une enveloppe de 40 millions DH

En attendant son inauguration officielle dans quelques semaines par le ministère de la culture, le Parc archéologique de Sidi Abderrahmane de Casablanca est fin prêt et il est dans la phase finale de réception des travaux, affirme Mohammed Elforkani, directeur technique du chantier à Casa Aménagement, maître d’ouvrage délégué.

Situé sur le site de l’ancienne carrière de Sidi Abderrahmane, ce projet a nécessité une enveloppe de 40 millions DH.

Ce financement a été assuré par la société Sindipark dans le cadre de la convention d’aménagement de la zone intégrée Sindibad. «Le site a été aménagé sur une superficie de 5 ha avec 2 parcours. Le premier parcours de 1.200 m, dédié à la découverte et à l’apprentissage met en scène les points culminants du site, à savoir «le Cap Chatelier», «la Grande Falaise» et «la Grotte des Ours». Alors que le deuxième parcours sera dédié à l’animation. Ce dernier comprend cinq ateliers: l’initiation à la fouille archéologique; la taille des outils préhistoriques; l’atelier du feu; l’atelier de chasse; et l’atelier de sculptures et empreintes des animaux. 

Enfin il y a un centre d’interprétation (environ 900 m²) comprenant une salle d’exposition permanente des espaces multimédia et un laboratoire. Les deux parcours comprennent plusieurs ateliers dédiés à la découverte et à l’apprentissage mettant en scène les points culminants du site (le Cap Chatelier, la Grande Falaise et la Grotte des Ours)», explique M. Elforkani. En effet, ce premier parc de la préhistoire au Maroc permettra aux visiteurs de découvrir un patrimoine encore méconnu par les Marocains. Ainsi le visiteur sera accompagné depuis l’achat du ticket jusqu’à la sortie, et sera assisté durant tout le parcours. Les ateliers interactifs  permettent de rapprocher le citoyen des éléments naturels car, avant d’être un espace archéologique scientifique c’est d’abord un moyen pour les responsables de vulgariser la richesse dont regorge ce site historique. D’ailleurs, une étude a été faite pour que le prix d’entrée soit à la portée de toutes les catégories sociales.

Dans ce sens le chef du projet souligne que «l’objectif du projet d’aménagement du Parc archéologique de Sidi Abderrahmane est de doter la ville de Casablanca d’une grande infrastructure culturelle de qualité, qui devient une icône identitaire de la ville et un attrait pour les visiteurs et les touristes et de sensibiliser le citoyen marocain à l’importance de ce patrimoine national (la carrière Sidi Abderrahmane) à l’échelle mondiale». Il est à noter que cet endroit a été rendu célèbre par la découverte en 1955, dans la grotte de littorines, d’une mandibule fragmentaire humaine, qui remonte à plus de 200.000 ans.

Les recherches et les fouilles sur le site ont également livré des milliers d’outils, de pierres taillées ainsi qu’une riche faune fossile. Ce grand patrimoine de Casablanca est connu à l’échelle mondiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *