Le parc éolien de Tarfaya est opérationnel: Représentant 15% de l’objectif national éolien du Maroc

Le parc éolien de Tarfaya est opérationnel: Représentant 15% de l’objectif national éolien du Maroc

C’est ce qu’ont annoncé l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et «Tarfaya Energy Company» (Tarec), dans un communiqué conjoint. Ainsi, représentant 15% de l’objectif national éolien du Maroc, qui est de 2.000 MW à l’horizon 2020, ce parc permettra une production de plus de 1.000 GWh/an, «soit la production nécessaire pour alimenter une ville de près d’un million et demi d’habitants, comme Marrakech, contribuant ainsi au renforcement de l’indépendance énergétique du Maroc», précisent les deux instances.

À ce titre, avec une capacité installée de 301 MW et ses 131 éoliennes de 2,3 MW chacune, le parc éolien de Tarfaya est le plus important projet éolien jamais réalisé sur le continent africain. De même, l’emplacement du parc, situé sur la côte atlantique sud du Maroc, bénéficie de conditions climatiques extrêmement favorables en matière de vent, permettant d’atteindre un facteur de charge de 45%.

Par ailleurs, s’inscrivant dans le cadre des objectifs de développement durable de l’ONEE et de ses deux partenaires pour ce projet de «Nareva Holding» du Maroc et de «GDF Suez S.A» de France, ce parc permettra d’éviter des émissions de l’ordre de 900.000 tonnes de CO2 par an, ce qui correspond à la quantité de CO2 absorbée annuellement par 150 millions d’arbres.

À noter que réalisé par «Tarec», ce projet d’un coût total de 5 milliards de dirhams a été financé par des fonds propres apportés par GDF Suez et Nareva et une dette bancaire souscrite auprès d’un consortium bancaire marocain composé d’Attijariwafa bank, de la Banque centrale populaire et de la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE). Aussi, ce parc, dont la construction a commencé début 2013, a été mis en service conformément au calendrier contractuel en plusieurs tranches de 50 MW chacune, dont la première est intervenue en juin 2014.

La phase de construction a permis la création de 700 emplois, alors que la période d’exploitation de 20 ans devra générer plus de 60 emplois permanents directs.

Par ailleurs, la vente de l’électricité produite par Tarec à l’ONEE est régie par un contrat de fourniture d’électricité conclu pour une durée de 20 ans à compter de la mise en exploitation commerciale du parc éolien, sur une base «Build, Own, Operate and Transfer» (BOOT), qui signifie construire, s’approprier, exploiter et transférer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *