Le patronat se lance dans la formation

Le patronat se lance dans la formation

Malgré le faible développement de l’offre de services professionnels pour les entreprises membres au sein des associations professionnelles au Maroc, la question suscite néanmoins un intérêt certain au niveau de ces structures. C’est dans cet esprit que la CGEM initie avec la SFI un vaste programme de formation à destination des cadres et des élus des associations professionnelles nationales.
Objectif : offrir aux participants des méthodes simples et efficaces pour analyser la pertinence de développer de nouveaux services, et ce sur la base des meilleures pratiques internationales en la matière. La formation porte également sur les modalités de choix et les conditions nécessaires (personnel, ressources techniques, budget, plan de communication, etc) à la mise en place de services de qualité. Concrètement, cette initiative se matérialisera au mois de novembre par l’organisation de journées de formation à destination d’un public de cadres et d’élus d’associations professionnelles. Elle permettra à de 30 à 50 responsables associatifs de partager les meilleures expériences en la matière, ainsi que d’analyser concrètement les conditions et modalités de mise en oeuvre de services. Elle portera également sur la formation de formateurs et la remise à la CGEM d’un manuel de formateurs, développé par les experts de la SFI sur « Le développement et la gestion des services par une association professionnelle ».
Sur la base de cette expérience, un programme plus étendu de formation pourrait être développé. Pour la réussite de ce partenariat, la SFI mobilise SEQUA, une fondation Allemande, émanation des Chambres de commerce et Associations professionnelles allemandes, et qui constitue la référence internationale dans ce domaine. Rappelons que cette action s’inscrit dans le cadre des orientations de la confédération patronale, qui développe et propose à travers le Programme d’appui aux Associations professionnelles (PAAP), financé par la Commission européenne, un programme de formation plus large destiné au même public.
Créée en 1956, la SFI est le plus important bailleur de fonds multilatéral pour ses prêts et prises de participation pour les projets du secteur privé dans les pays en développement. Elle s’efforce de promouvoir un développement durable du secteur privé principalement en finançant d’une part, la réalisation de projets du secteur privé dans des pays en développement, et de l‘autre, en fournissant des conseils et une assistance techniques aux entreprises et aux gouvernements. La SFI encourage dans ce cadre le secteur privé à investir de manière durable dans les pays en développement, afin de réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *