Le PIB agricole a grimpé de 60% en 10 ans

Le PIB agricole  a grimpé de 60% en 10 ans

Quelques jours après le discours royal, Akhannouch réunit les professionnels pour réfléchir aux perspectives et faire le point sur le Plan Maroc Vert

Le Maroc a pu améliorer son autosuffisance alimentaire dans plusieurs filières telles que les légumes et les fruits (100%). Celle-ci a atteint entre 98 et 100% pour la production animale et 50% pour les céréales et le sucre.

A moins de deux ans de l’échéance fixée pour le Plan Maroc Vert (PMV), la tutelle prépare l’étape suivante et dévoile un premier bilan exhaustif de ses 10 dernières années. En effet, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a fait état des premiers indicateurs du Plan Maroc Vert lors d’une rencontre qui s’est déroulée à Marrakech le 18 octobre 2018 destinée à examiner les bilans et les impacts des programmes de développement des filières de production et la discussion des perspectives dans le cadre du processus lancé d’évaluation du PMV. Présentée dans un contexte particulier, cette réunion intervient donc quelques jours après le discours prononcé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI lors de la rentrée parlementaire où il a consacré une grande partie à l’agriculture et aux perspectives de développement dans le secteur. S’exprimant lors de cette rencontre, M. Akhannouch a indiqué dans ce sens que tous les services ministériels sont à pied d’œuvre pour la mise en œuvre des mécanismes nécessaires pour la mobilisation de 1 million d’hectares supplémentaires de terres agricoles, afin d’accompagner l’appel de SM le Roi Mohammed VI.

Il a ainsi expliqué que cette mobilisation passera par l’identification des terres agricoles et la détermination de leur potentiel et les types de cultures pouvant s’y adapter tout en étudiant les moyens de financement et d’accompagnement de ces projets. «Nous sommes tenus aujourd’hui à réfléchir de manière collective et avec tous les intervenants du secteur afin d’entreprendre des actions claires et efficaces à même de répondre aux problématiques de l’emploi et l’amélioration des revenus de la population rurale et la création d’un équilibre socio-économique dans nos campagnes en particulier auprès des jeunes», ajoute le ministre.

125 milliards DH en 2018

En moyenne, le PIB agricole a enregistré une croissance annuelle remarquée de 5,25% pour atteindre 125 milliards DH en 2018 (soit une augmentation de 60% comparé au démarrage du Plan Maroc Vert). Le ministre a mis l’accent sur l’amélioration de la rentabilité et de la production durant cette décennie précisant qu’elle a contribué à la diversification des partenariats commerciaux et de l’amélioration de l’offre. Cette dynamique a aussi participé à l’ouverture sur d’autres marchés, permettant de doubler le volume des exportations des produits agricoles entre 2008 et 2017 atteignant 33 milliards DH. Par ailleurs, le Maroc a pu améliorer son autosuffisance alimentaire dans plusieurs filières telles que les légumes et les fruits (100%). Celle-ci a atteint entre 98 et 100% pour la production animale (lait, viandes et volailles) et 50% pour les céréales et le sucre.

Financement des projets :  1 million 100 mille bénéficiaires

Lors de cette rencontre, le ministre n’a pas manqué de souligner la dimension sociale du  PMV évoquant l’importance accordée à cet aspect et les divers mécanismes qui ont été mis en place durant les 10 dernières années. Ainsi, 1 million 100 mille personnes (soit les deux tiers des agriculteurs, des éleveurs et des investisseurs) ont pu bénéficier du soutien et du financement de leur projet tout au long de cette période. Pour accompagner les agriculteurs, un certain nombre de projets ont été menés tels que les aménagements hydro-agricoles, la vaccination du bétail et des opérations liées à la lutte contre les effets de la sècheresse et les fortes précipitations de neige. Aziz Akhannouch a indiqué dans ce sens que ces initiatives ont eu un effet positif  sur le secteur notamment pour faire face aux changements climatiques et diminuer  leurs impacts sur les agriculteurs.

Employabilité : 250.000 emplois créés 

Le Plan Maroc Vert a dynamisé l’emploi dans le secteur agricole. Selon les statistiques dévoilées par la tutelle, 250.000 emplois ont été créés. Globalement, le secteur assure 40% des emplois au niveau national. L’élan créé par le PMV a permis de faire croître le revenu moyen agricole et d’améliorer de la valeur ajoutée produite dans le monde rural, selon le ministère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *