Le PIB en Afrique, baisse de 3,1%

Le produit intérieur brut (PIB) en Afrique devrait baisser de 0,4 point de pourcentage à 3,1% en 2002, indique le rapport du FMI ( Fonds Monétaire International) sur les perspectives économiques mondiales rendu public mercredi dernier. Le document du Fonds Monétaire International, présenté mercredi dernier à l’occasion des réunions annuelles de la Banque Mondiale et du FMI, ajoute que pendant que le continent africain devrait bénéficier d’un regain de l’activité économique mondiale, ceci devrait être affecté par une combinaison de facteurs internes et externes, y compris les développements des prix des commodités, qui représentent la force motrice dans la plupart des pays africains.
Les exportateurs de pétrole de la région africaine ont vu leurs perspectives de croissance affaiblies par des revenus pétroliers en déclin découlant de la baisse des prix de ce produit et des réductions des quotas de production des pays de l’OPEP, indique le rapport qui ajoute cependant que les hausses récentes du prix du pétrole devraient aider à atténuer ces effets chez les producteurs de pétrole du continent, mais influer négativement les perspectives économiques chez les non producteurs. Les faibles prix du coton et du café qui affectent les exportateurs depuis une longue période devront continuer à affecter la performance de plusieurs pays africains, indique le rapport qui ajoute que des facteurs spécifiques à chaque pays, notamment la sécheresse et la baisse subséquente de la production agricole, jouent également un rôle dans ce domaine.
La croissance du produit interne brut devrait reprendre pour atteindre 4,2% en 2003 grâce en particulier à une hausse des prix des produits non pétroliers et une demande extérieure plus forte soutenue par une reprise économique au niveau international.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *