Le PIB progresse de 6,1% au 3ème trimestre

L’économie marocaine semble retrouver des taux de croissance relativement soutenus à partir du deuxième trimestre 2009. Ainsi, la valeur ajoutée non-agricole aurait augmenté, au troisième trimestre 2009, de 3,1% en glissement annuel, contre 0,6% au début de l’année. Ces chiffres ressortent de la note de conjoncture publiée, mardi 4 novembre, par le Haut Commissariat au Plan (HCP). Cette note fait état de la situation des principaux indicateurs économiques observés au cours du deuxième trimestre 2009 et relate les estimations pour le troisième trimestre. En effet, compte tenu des effets favorables de la campagne agricole, le PIB aurait progressé de 6,1% au cours du troisième trimestre  contre  5,4% réalisée au cours du deuxième trimestre. Cependant, des incertitudes pourraient  planer sur les perspectives de croissance pour le restant de l’année. D’ailleurs, la reprise de la demande extérieure, notamment celle adressée aux secteurs industriel et touristique, demeure inhérente au rythme de redémarrage  de l’activité chez les principaux partenaires commerciaux.
Dans ce cadre, la demande mondiale adressée au Maroc s’est légèrement redressée au deuxième trimestre 2009 (+1,2%, en variation trimestrielle) après quatre trimestres de contraction. Profitant de cette amélioration, les exportations de biens ont repris (+7,3% en variation trimestrielle), après trois trimestres de baisses successives.
Au second semestre, la relance des économies émergentes a conforté la reprise de la demande étrangère adressée au Maroc qui atteindrait 2,6% lors de ce semestre.
Pour leur part, les importations de biens, hors effets saisonniers, ont affiché une certaine stabilité au deuxième trimestre (+0,8% en variation trimestrielle).
En revanche, les demi-produits, les biens de consommation et les biens d’équipement ont affiché des baisses au terme de la même période. Globalement, la hausse des exportations et la quasi-stabilité des importations se sont traduites par une amélioration du taux de couverture de 2,9 points, en variation trimestrielle, pour se situer aux alentours de 47,6%, et un allègement du déficit commercial de 4,5%, au deuxième trimestre 2009. Par ailleurs, la croissance des activités non-agricoles s’est légèrement redressée au deuxième trimestre, s’établissant à 2%, en rythme annuel. Quant à la valeur ajoutée industrielle, hors raffinage, elle n’a que légèrement progressé au deuxième trimestre 2009 (+0,2%, en variation annuelle). Les importations des demi-produits et des biens d’équipement industriel se sont contractées, au deuxième trimestre, de 27,5 et 12,6%, respectivement, en variations annuelles. A partir du troisième trimestre, l’activité industrielle se serait, quelque peu, accélérée, comme l’illustre la dernière enquête de conjoncture, réalisée par le HCP.
Quant à la situation conjoncturelle du secteur touristique, elle  s’est légèrement améliorée, au deuxième trimestre 2009, comme l’atteste la reprise des arrivées des touristes étrangers (+4%, en variation trimestrielle).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *