Le Plan Maroc Vert au centre des engagements du CAM

Le Plan Maroc Vert au centre des engagements du CAM

Le Crédit Agricole du Maroc (CAM) s’offre un allié de choix. En effet, Tariq Sijilmassi, président du directoire du CAM a signé, mardi 19 novembre, à Rabat deux conventions de financement avec Joël Daligault, directeur de l’Agence française de développement (AFD). Cette démarche s’inscrit directement dans les engagements pris le 3 avril dernier devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI et François Hollande lors de la visite d’Etat du président de la République française au Maroc.

Aussi, elles portent sur le développement de la Société de financement pour le développement agricole «Tamwil El Fellah», filiale à 100% du Crédit Agricole du Maroc dédiée au financement des petites et moyennes exploitations agricoles n’ayant pas accès au crédit bancaire classique.

Ainsi, à travers la première convention, l’AFD s’engage à accorder une ligne de crédit concessionnelle de 20 millions d’euros à «Tamwil El Fellah» pour refinancer des crédits d’investissements en faveur de plus de 5.000 petites et moyennes exploitations agricoles n’ayant pas accès au crédit bancaire classique et dont les besoins de financement sont souvent à moyen et long termes et supérieurs aux financements proposés par le microcrédit. En outre, dans la deuxième convention, l’AFD accorde au CAM une subvention de 300.000 euros dont la gestion est confiée au Centre d’études et recherches du Groupe Crédit Agricole du Maroc (CERCAM). Cette subvention permettra de financer des actions de renforcement des capacités de la banque en matière de responsabilité sociale et environnementale, des études d’évaluation des impacts des financements de «Tamwil El Fellah» sur le revenu agricole des ménages ainsi que des prestations de conseil de gestion de coopératives clientes.

Ainsi, ces deux conventions traduisent les engagements du Crédit Agricole du Maroc en faveur du Plan Maroc Vert, notamment la composante dédiée à l’agriculture solidaire et aux petits agrégés. Il s’agit, donc, au travers de cette première ligne de crédit d’un bailleur de fonds international, de renforcer le développement de l’activité de sa filiale au profit des petites et moyennes exploitations.

Aussi, «Tamwil El Fellah» a pour objectif à court terme d’atteindre 100.000 clients, contribuant ainsi à la réussite du Plan Maroc Vert. Pour le CAM, il s’agit de bénéficier d’une expertise de niveau international sur des sujets d’importance, à savoir la responsabilité environnementale et sociale d’une banque agricole, les impacts du crédit sur le revenu des agriculteurs et le conseil de gestion des coopératives.

De l’autre côté, en accompagnant le développement de «Tamwil El Fellah», l’Agence française de développement poursuit son soutien à la mise en œuvre du pilier II du Plan Maroc Vert en faveur de la petite agriculture familiale et de la réduction des inégalités territoriales et sociales (projet d’aménagement de la deuxième tranche du Moyen Sébou, programme d’appui au pilier II du Plan Maroc Vert dans les régions du nord, projet d’adaptation au changement climatique en agriculture). Ces concours au Crédit Agricole du Maroc et à sa filiale «Tamwil El Fellah» portent à 112 millions d’euros la contribution de l’AFD au Plan Maroc Vert.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *