Le poisson au menu à Rabat

Cette conférence constitue une occasion pour les ministres et délégués de  22 pays participants d’explorer les possibilités de promouvoir le commerce des  produits de la mer et de leurs dérivés, de développer la pêche artisanale et de  renforcer la recherche halieutique et la coopération dans le domaine de la  surveillance.
Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes, Mohand Laenser, a souligné que, convaincu des choix stratégiques de la COMHAFAT, le Maroc contribue, dans le  cadre de la coopération tripartite, à des projets de développement avec 13 pays  africains. Il a ajouté que ce cadre de coopération a permis un échange de  savoir-faire dans différentes disciplines notamment la formation, la  valorisation et le contrôle de la qualité des produits de la mer. M. Laenser a également relevé qu’en symbiose avec les orientations  politiques nationales et les dispositions internationales en matière de  nouvelle gouvernance halieutique, le gouvernement marocain a conçu et mis en  oeuvre une approche de gestion et d’exploitation durable de ses ressources halieutiques.
Mettant l’accent sur les contraintes biologiques, technologiques, humaines et environnementales, M. Laenser a souligné l’importance de  l’amélioration des compétences et de l’implication de tous les acteurs dans la  réussite des actions de développement. Il a conclut que les perspectives de la coopération halieutique Sud-Sud  gagneront à être renforcées à travers notamment l’harmonisation des réglementations et des mesures de lutte contre les activités illicites,  l’amélioration des compétences spécifiques et le partage de l’expertise  africaine, la mobilisation des acteurs privés pour la promotion du commerce et le renforcement de la position africaine dans les instances régionales et internationales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *