Le pont Hassan II couronne les 40 ans de la SGTM

Le pont Hassan II couronne les 40 ans de la SGTM

Après son inauguration par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, mercredi 18 mai 2011, le pont Hassan II, réalisé par la Société générale de travaux du Maroc (SGTM), est devenu l’une des infrastructures les plus grandioses au Maroc. En effet, ce pont reliant Rabat et Salé, par les carrefours de Sidi Mekhlouf, est considéré en tant qu’une œuvre d’art à la fois contemporaine et exceptionnelle , et ce grâce au design et aux techniques novatrices utilisées dans sa construction. De ce fait, la SGTM se réjouit de cette réalisation qui s’avère cruciale pour le bon fonctionnement urbain des deux cités. La mise en œuvre du pont vient également couronner les 40 ans de la SGTM en tant que constructeur de valeur. Livré dans les délais impartis, à savoir 30 mois, le pont Hassan II appuie la performance de durabilité notamment sur la mise en œuvre de bétons de hautes performances et les techniques les plus novatrices. Dans ce sens, le pont est conçu pour durer 100 ans. Par ailleurs, la SGTM affirme que ce nouveau pont est le fruit d’un brassage de compétences par lequel la société a favorisé le transfert de technologies au bénéficie du Royaume. Sur le plan technique, le pont Hassan II s’étend sur 1200 mètres. Selon un communiqué de la SGTM, ce projet comporte cinq ouvrages d’une architecture homogène, en l’occurrence le pont de la base nautique, la culée creuse de Rabat, le pont Hassan II, la rampe d’accès du tramway côté Salé et le viaduc de Salé. Composé de trois tabliers distincts, d’une largeur globale de 46 mètres, il permettra la circulation du tramway dans les deux sens, celle des véhicules en trois voies dans chaque sens, ainsi que le passage des deux roues et des piétons en balcon. Son tirant d’air moyen de 10 mètres permet le passage des bateaux entre les différentes séquences de la vallée du Bouregreg, en cohérence avec la stratégie de l’Agence d’aménagement visant à restaurer la navigabilité du fleuve, indique-t-on. À noter que le coût global du projet pont Hassan II est de 1,2 milliard de dirhams. Ce nouveau pont a nécessité la réalisation préalable de 700 pieux larges de 1,2 mètre de diamètre, soit 40.000 m3 de béton de fondation totalisant 20 kilomètres de fondations profondes. Le pont a requis en outre la mobilisation de 20.000 m3 de béton blanc de structure et 400 tonnes de précontrainte.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *