Le prix international Aga Khan présenté à Casablanca

Le prix international Aga Khan présenté à Casablanca

Farrokh Derakhshani, directeur du prestigieux prix Aga Khan, a fait une escale à Casablanca. À l’Ecole supérieure d’architecture de Casablanca, il a présenté, vendredi 12 décembre, le prix Aga Khan 2007. Cette cérémonie a été marquée par la présence de Abdelmoumen Benabdeljalil, directeur de l’Ecole supérieure d’architecture de Casablanca, ainsi que d’autres personnalités du monde de l’architecture. Les bénéficiaires du prix Aga Khan Award pour l’architecture sont au nombre de neuf lauréats. La première place a été décernée au projet de la place Samir Kassir à Beyrouth au Liban. La deuxième place a été remportée pour la réhabilitation de la ville de Shibam au Yémen. Le marché central de Koudougou à Burkina Faso a occupé la troisième place. L’université de technologie Petronas en Malaisie s’est classée quatrième. Quant à la cinquième place, elle est revenue encore au Yémen pour la restauration de Amiriya complexe. La sixième place est revenue à Moulmein Rise pour une tour résidentielle à Singapour. L’ambassade des Pays-Bas à Addis-Abeba en Ethiopie est arrivée en septième place. La réhabilitation de la Cité en Nicosie à Chypre a occupé la huitième place. Et enfin, la neuvième place a été décernée à l’école de Dinajpur au Bangladesh. En effet, 345 projets ont été présentés lors du prix Aga Khan 2007 dont 27 ont été présélectionnés et 9 ont été primés. Cette conférence à l’école supérieure d’architecture de Casablanca intervient dans le but de donner aux étudiants marocains la possibilité de découvrir les expériences étrangères. Cela, en mettant en contact  les étudiants avec les professionnels du secteur de l’architecture. «Le prix Aga Khan a été créé, il y a 30 ans. Le prix de l’architecture est organisé tous les 3 ans. Il est doté d’une valeur de 500.000 dollars. La participation est ouverte à tous les architectes, il suffit juste d’envoyer un projet sur le site internet (http://www.akdn.org)», a précisé M. Derakhshani. «Je profite de cette occasion pour demander aux architectes marocains de déposer leurs candidatures», a-t-il ajouté. À cette occasion, M. Benabdeljalil a affirmé que «la finalité de notre projet pédagogique se base sur une approche intégrée et globale afin d’assurer à nos étudiants une formation répondant aux besoins socio-économiques et culturels de notre pays et aux normes internationales». Par ailleurs, le directeur de l’école d’architecture de Casablanca a dévoilé l’objectif de la «charrette» qu’organise l’école chaque année. Cette année, les étudiants de l’école d’architecture vont travailler sur la reconversion des abattoirs de Casablanca.  Ce projet se déroulera sous forme d’ateliers intensifs durant une semaine, du 15 au 19 décembre. Les résultats de ces projets seront dévoilés le vendredi 19 décembre avant d’être présentés aux autorités locales. À titre de rappel, le Maroc a reçu le prix international d’architecture Aga Khan en 1983 pour le projet Dar Lamane. Ce projet a permis l’accès au logement à plus de 20.000 personnes à des prix très concurrentiels. Il a été réalisé par le groupe immobilier CGI. Le Maroc a été aussi primé en 2001 avec le projet du village Ait Iktel. Ce projet a reçu le prix international d’Aga Khan parce qu’il a illustré une nouvelle approche du développement, la conservation de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *