Le problème de V900 n’a pas de lien avec la chute des indices

Le problème de V900 n’a pas de lien avec la chute des indices

«Faire le lien entre ce problème informatique de V 900 et la chute des indices boursiers est un raccourci trop facile». C’est en ces termes qu’une source bien informée qualifie ce que se dit actuellement dans les milieux financiers. La place casablancaise occupe cette fois-ci le devant de la scène, non seulement à cause de la baisse de ses baromètres, mais aussi à cause de ses petits couacs informatiques.
«C’est un problème de paramétrage qui a été réglé. Vous savez, la Bourse entame un travail de fond et de réorganisation. Son système est fiable. Ce qui est arrivé, est dû à la migration de l’ancien système vers le V900», souligne la même source. La Bourse casablancaise a adopté ce nouveau système électronique de cotation depuis le 3 mars dernier. Le V900 est un système de cotation électronique utilisé dans plus de 15 bourses internationales dont celle de Paris et New York. «Ce n’est pas une erreur due à la défaillance du système. Loin s’en faut.  Il s’agit d’une erreur humaine. Comment est né donc ce problème de paramétrage ? Le système vous demande de cocher ou pas une information. Et il se trouve qu’on a oublié de cocher une information. C’est un loupé !», explique une source bien introduite requérant l’anonymat.
Avec la détection de ce problème informatique, la Bourse de Casablanca a avisé le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) et le ministère de l’Economie et des Finances. Pour cette source aussi, lier cette «erreur matérielle de paramétrage informatique à la baisse que connaît la place, est allé un peu trop en besogne».
Au lancement du V900, il y a presque plus de huit mois, la Bourse de Casablanca parlait d’un apport en termes de transparence, d’équité et de sécurité.
Ainsi, la transparence est assurée du fait que les transactions sont effectuées par le biais de gestion automatisée. Les ordres de Bourse, une fois saisis, seront transmis vers le nouveau système qui se charge d’en faire un classement par ordre de priorité, que ce soit selon le prix ou selon le critère du temps. Ainsi, deux ordres au même prix sont exécutés suivant leur ordre de saisie. Les transactions sont réalisées selon les règles du marché préalablement définies. Selon les responsables de la place casablancaise, cette nouvelle version présente l’avantage de gérer tous les types d’instruments financiers de marché. Elle fournit également une infrastructure d’accès complète avec des outils adaptés et sécurisés et offre des facilités de diffusion des cours, de calcul des indices et de surveillance des marchés.
Actuellement, le gendarme de la Bourse mène son enquête pour mesurer les conséquences de ce problème informatique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *