Le programme autoroutier s’accélère

L’accélération de la cadence de la construction des autoroutes a été rendue possible grâce à la ferme volonté de SM le Roi Mohammed VI de doter le Maroc d’un réseau autoroutier performant et à la visibilité dont bénéficie désormais le programme après le bouclage de son montage financier, qui s’élève à environ 23 milliards de dirhams sur la période 2005-2010, a expliqué M. Ghellab, ministre des Transports, dans un entretien à la MAP. "Le rythme de construction des autoroutes au Maroc va être multiplié par quatre sur la période 2005-2010, pour atteindre 160 km par an au lieu de 40 km durant la décennie 90", a-t-il dit. L’année 2005 verra la livraison au total de 82 km, alors que l’année 2006 connaîtra l’ouverture des tronçons Had Soualem-El Jadida et Settat-Marrakech, soit environ 180 km. Les autoroutes Tanger-Oued Rmel (50 km) et Tédouan-Fnideq (30 km), seront ouvertes à la circulation en 2007, a indiqué M. Ghellab.
Cette cadence va passer à 160 km/an avec le lancement des autoroutes Marrakech-Agadir (233 km) et Fès-Oujda (320 km), a-t-il précisé, soulignant que cette amélioration du rythme des réalisations s’accompagne d’un effort important en investissement, qui s’élèverait à environ 4 milliards DH/an durant la période 2005-2010 au lieu de 600 millions DH/an durant les années 90.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *