Le projet du plan d’épargne en actions

Comment relancer le marché boursier ? Les avis divergent sur la question. Une chose est sûre : les professionnels placent beaucoup d’espoirs sur le projet du Plan d’Epargne en Action (PEA). Ils le considèrent comme un véritable outil financier susceptible de donner un nouveau souffle à notre jeune place boursière. En effet, la Bourse de Casablanca traverse des jours sombres. En dépit de quelques légers sursauts de temps à autre, cette dernière qualifiée de baromètre de la santé économique du pays, mais aussi et surtout de reflet de la confiance des investisseurs, qu’elle soit personnes physiques ou morales. Le PEA tarde à voir le jour. Même les professionnels qui sont sensés de suivre de près l’évolution de ce projet contribuent à son montage pour pouvoir le vendre par la suite, ignorent tous l’avancement de ce projet. Ce dernier traîne depuis six mois au secrétariat général du gouvernement. Certes, pour lancer le PEA et réussir d’attirer un maximum de souscripteurs, il faut une bonne volonté politique. «Il sera difficile de vendre un tel produit sans accorder un avantage fiscal à l’entrée pour inciter les épargnants à souscrire à ce genre d’épargne» admettent plusieurs opérateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *