Le projet qui va métamorphoser Casa

Le chantier est immense. Va et vient de camions et bruit de machines dans une atmosphère studieuse. C’est certainement le projet touristique le plus important, le plus ambitieux aussi, de Casablanca sinon du pays, une marina construite selon les normes internationales. Avec tout autour un ensemble d’infrastructures et d’équipements modernes. Une ville dans la ville.
Cette fois-ci, les choses ont une allure sérieuse. Le projet n’est pas récent. Il date de 1989. Mais il avait du mal à voir le jour. Le concessionnaire initial, le juif marocain Elie Lévy s’est engagé, à travers sa société Puerto Loisirs, à réaliser la Marina. Pour cela, il s’est associé en deux temps avec des groupes français, Auchan, puis Der Krikorian. Les travaux traînent. S’estimant lésés et victimes des agissements des dirigeants de Puerto Loisirs, les deux partenaires ont porté, chacun de son côté, ce qui est devenu un litige devant la justice marocaine.
Aussi, le gouvernement s’est-il avisé de confier en 1999 le projet à l’une des filiales de Der Krikorian, un groupe présent dans divers secteurs d’activité : la promotion immobilière, le tourisme, l’ingénierie, l’organisation financière…
Projet structurant qui revalorisera Casablanca et promet de révolutionner son visage, la Marina a l’ambition d’être le premier pôle touristique de la capitale économique. Pour un centre qui manque terriblement de loisirs, une telle réalisation ne peut être que la bienvenue. Celle-ci se décline en trois programmes distincts issus de trois phases de constructions.
Investissement de quelque 900.000.000 Dhs, la première tranche, articulée autour de l’Épi Vrignault et longeant à l’est le boulevard des Almohades, comptera des établissements hôteliers et des résidences de standing, ainsi que des immeubles de bureaux, un centre d’affaires et des salles de conférence aux côtés de deux clubs nautiques. Il y aura aussi une galerie de magasins de luxe, un centre commercial et un parking de 200 places. Bien entendu, la verdure n’est pas en reste : espaces verts et lieux de promenade sont également prévus. Trois ans de travaux sont nécessaires. Ils ont commencé le 22 octobre 2001: démolition de l’Épi Vrignault, viabilisation et isolement des terrains concédés par l’ODEP. Sans oublier les ouvrages de renforcement de la protection par rapport à la mer pour la mise en place d’une digue : 250.000 tonnes de matériaux d’enrochement en béton sont nécessaires.
Dans la continuité de la promenade, la deuxième tranche du projet, qui nécessitera 3 ans de travaux, s’étendra jusqu’à l’esplanade de la Grande Mosquée Hassan II. Seront érigés des moyennes surfaces pour des concessionnaires automobiles, des vendeurs d’ameublement et divers équipements sportifs.
Plus loin, vers le sud, des bâtiments commerciaux pour des sociétés de service, banques assurances ou cabinets médicaux… Avec en rez-de-jardin, des commerces traditionnels de proximité pour les Casablancais. Un hôtel hors classe donnera à Marina Casablanca une autre dimension. Installé dans un écrin de verdure dans le respect de l’architecture grandiose de la Grande Mosquée, ce palace est destiné essentiellement aux hommes d’affaires et aux adeptes d’un tourisme de luxe. Montant de l’investissement: 800.000.000 dirhams.
La troisième tranche, elle, se décline sous forme d’une promenade de front de mer et une plage artificielle.
Ces deux projets d’une une enveloppe de 400.000.000 Dhs, seront réalisés dans un délai de 18 mois.
Conseiller du président du groupe Der Krikorian dont il est également secrétaire général, Jean-francisque Berger est le représentant du groupe pour la réalisation de Marina Casablanca. «Sans le concours du wali du Grand Casablanca Driss Benhima, qui a nous a vraiment facilité la tâche, le chantier n’aurait pas démarré», explique-t-il.
Il est désormais certain que Marina Casablanca, projet à plusieurs facettes, verra le jour dans un cadre agréable et intégré. Un atout capital pour une ville et ses habitants qui vont désormais regarder la mer et profiter de ses charmes après lui avoir longtemps tourné le dos.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *