Le rendez-vous de la cité magique

Marrakech, première destination touristique du Royaume a résisté au choc de l’après 11 septembre. Elle reprend son envol… C’est ce qui s’est dégagé de la conférence de clôture du week-end presse organisé par le Conseil régional du tourisme du 20 au 22 décembre.
Mis en place il y a peu de temps, le CRT (Conseil régional du tourisme), qui a remplacé la GRIT (Groupement régional d’intérêt touristique), a pu redonner confiance aux opérateurs et dessiner une nouvelle image de la destination Marrakech, cité magique. L’objectif est de contribuer activement à atteindre les dix millions de touristes en 2010.
L’intérêt du CRT réside dans le fait qu’il regroupe tous les intervenants: hôteliers par le biais de leur association, agences de voyage, la compagnie aérienne RAM, l’Office des aéroports, l’Office du tourisme, la CDG, le Conseil régional des investissements. Tout le monde se sent impliqué et fait de son mieux pour réussir le pari des 10 millions de touristes. Et, comme l’a si bien formulé Kamal Bensouda, président du CRT , en relevant que l’objectif des dix millions de touristes est un objectif national. Il faut le décliner selon les spécificités régionales et les potentialités des différentes destinations. Et Marrakech a une belle part. L’ensemble des intervenants dans le cadre du CRT sont mobilisés pour accélérer la rénovation du parc hôtelier et augmenter la capacité d’accueil de la ville. Dans ce sens, de nouveaux établissements hôteliers ont vu le jour, tels le Sofitel, Impérial, ou les jardins de la Koutoubia, un établissement de luxe. Avec l’action des clubs comme l’Eldorador, véritable joyau en pleine palmeraie, ou encore les maisons d’hôtes. Il y a lieu aussi de relever la même mobilisation des acteurs du tourisme pour accélérer le développement aérien et l’ouverture de l’autoroute sur Settat pour le tourisme. Cela sans oublier la guerre pour un service de qualité. Pour mener à bien sa mission, le CRT a procédé à la réalisation d’un sondage auprès des hôtels. Sur 40 unités approchées, 31 ont répondu au questionnaire qui a fait ressortir une baisse de 18% de l’activité pour 2002 alors que tout le monde s’attendait à une chute plus importante. Les établissements 3 étoiles et VT ont plus résisté que les 4, 5 étoiles et hôtels de luxe frappés par la chute des Bourses en Europe.
Soulignons aussi que, paradoxalement, les établissements touristiques de Marrakech n’ont pas procédé au licenciement des employés malgré la crise qui a frappé le secteur juste après le 11 septembre. M. Kabbaj, président de l’Association des hôteliers, l’a signalé lors de la conférence sans oublier de rappeler qu’en 1991, lors de la guerre du Golfe, les employés du secteur en ont souffert. Des licenciements ont eu lieu. Ce n’est pas le cas maintenant.
Pour pouvoir réaliser ses objectifs, le CRT n’a pas lésiné sur les moyens, avec une rigueur sans faille. La destination Marrakech va disposer de nouveaux outils de vente : un portail Marrakech, cité magique, un site regroupant toutes les informations sur la ville et sa région susceptibles de drainer plus de visiteurs, un site sur les produits touristiques et surtout le guide CD Rom « Loger à Marrakech », outre des brochures thématiques… La ville des mille couleurs a un autre rendez-vous avec l’histoire. Son histoire de rêves et de belle vie. Un rendez-vous qu’elle ne ratera pas. Parole du CRT.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *