Le réseau des MJE s’étoffe

Le concept de la maison de la jeune entreprise (MJE), né indubitablement de l’urgente nécessité de promotion des petites et moyennes entreprises, commence à acquérir de la notoriété. L’étendue de son déploiement géographique couplée à un besoin patent pour ce genre d’institutions en est certainement pour beaucoup.
Lancée dans les grandes villes du pays, notamment à Casablanca, Rabat, Agadir, Marrakech, Meknès, Fès, Tanger et Laâyoune, la maison de la jeune entreprise vient d’accueillir un nouveau né dans les locaux du Technopark de Casablanca. Les jeunes entrepreneurs dans le domaine des technologies de l’information sont venus nombreux assister à son inauguration. Tout ce qui est supposé leur procurer un épanouissement professionnel ou les aider à percer dans leurs différents créneaux ne peut qu’éveiller leurs sens. Quid d’un concept qui vise à accompagner et à aider les jeunes entrepreneurs dans le processus de développement et de mise à niveau de leurs établissements. Son principal objectif consiste en le développement de l’esprit d’entreprise et l’aide à l’émergence de groupements de jeunes entreprises au Maroc. Aussi, la MJE espère jouer un rôle d’information, de conseil, d’assistance et d’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Ces prestations utilisent comme support les données de base liées aux aspects juridique, fiscal, administratif, financier ainsi que sectoriel et régional.
Un petit espace de 100m2, équipé de supports d’information et de base de données relatives à la création d’entreprise et à l’investissement, deux lignes téléphoniques avec accès contrôlé et abonnement Internet via une ligne Marnis, est mis à la disposition des adhérents. En outre, à travers la convention que le ministère des Affaires générales a signée avec Maroc Télécom, ce dernier met à la disposition de la MJE des technologies de l’information une plate-forme équipée en moyens de communication et d’information. Il offre un accès gratuit à Internet, une adresse électronique, un hébergement des sites web, des lignes téléphoniques, des bureaux et salles de réunion partagés. L’objectif étant de favoriser d’abord des synergies entre les adhérents de la MJE.
La gestion des maisons de la jeune entreprise relève en effet de la responsabilité du ministère des Affaires générales en collaboration avec les institutions partenaires. Des partenariats sont conclus pour chaque création de MJE dans les différentes villes, tels l’Agence des provinces du Nord, les Chambres de commerce, les banques, les offices….
Selon les statistiques avancées par le ministère des Affaires générales, les MJE ont accueilli à février 2002 quelque 1752 porteurs de projets, 285 candidats ont bénéficié de formations, 187 projets de création ont bénéficié d’accompagnement personnalisé. Ces chiffres sont appelés à progresser avec le lancement de nouvelles maisons dans des villes tant grandes que moyennes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *