Le réseau routier rural se renforce à Tétouan

Le réseau routier rural se renforce à Tétouan

Le processus de désenclavement du monde rural se poursuit au Maroc. À l’instar du reste du Royaume, la province de Tétouan va renforcer son réseau routier visant particulièrement à faciliter l’accessibilité de ses zones enclavées et pauvres.

À cet effet, une vingtaine de communes rurales de la province seront dotées de quelque 214 km de nouvelles liaisons routières. Selon la direction provinciale de l’équipement, du transport et de la logistique de Tétouan, la réalisation de ce nouveau réseau routier s’inscrit dans le cadre du deuxième programme national des routes rurales.

«Ces projets permettront d’augmenter le taux de connexion routière du milieu rural à 73% au terme du programme et contre 30% en 2005», indique un rapport réalisé par les responsables en charge de ce dossier au sein de la direction provinciale. Il est à noter que la construction de ces 214 km de nouvelles routes nécessite un investissement global de 650 millions de dirhams. L’ensemble de ces projets routiers, qui bénéficient à une population de 70.000 personnes, sera financé en totalité dans le cadre d’une approche participative.

Considéré comme principal initiateur et pourvoyeur de ces projets, le ministère de l’équipement, du transport et de la logistique y contribue avec une enveloppe de 553 millions de dirhams. Le conseil régional de Tanger-Tétouan s’engage, quant à lui, à assurer le financement d’une partie de ces projets, avec 25,5 millions de dirhams. Le reste du budget (72,5 millions de dirhams) est financé par les communes rurales concernées.

Le même rapport fait part que vers la fin de 2013, la réalisation d’une série d’autres nouveaux projets routiers, qui s’inscrivent dans le cadre de ce programme, se situe à hauteur de 36%. La province se voit, de ce fait, dotée de 74,8 km de routes rurales, nécessitant un investissement de 236 millions de dirhams. Et ce, au profit de près d’une dizaine de communes rurales (42.800 habitants), dont Bni Idder, Zinat, Al-Hamra, Oulad Ali Mansour et Al-Bghaghza.

Alors que près de 140 km de nouveaux projets routiers sont, selon le même rapport, en cours de réalisation dans la province. D’un coût global de 284 millions de dirhams, la réalisation de ces projets routiers permettra le désenclavement de plus de 31.000 personnes dans plusieurs communes rurales, dont Zouia Sidi Kacem, Bni Karrich, Aïn Lahcen, Jbel Lahbib, Azla et Bni Saïd.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *