Le Roi préside les Assises du Tourisme à Ouarzazate

Le Roi préside les Assises du Tourisme à Ouarzazate

SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid ,a présidé jeudi au Palais des Congrès de Ouarzazate, l’ouverture officielle des travaux de la cinquième édition des Assises du Tourisme. Un événement qui se poursuivra jusqu’au samedi 15 janvier et qui réunit annuellement depuis l’an 2000, opérateurs et décideurs marocains ainsi que leurs partenaires étrangers. Ces rencontres annuelles constituent un espace de réflexion sur l’état d’avancement de l’accord-cadre liant les secteurs public et privé. Signé en octobre 2001, le contrat-programme table sur 10 millions de touristes d’ici l’horizon 2010. Les grandes orientations ont été données par SM le Roi à Marrakech, lors de la première édition des Assises du Tourisme. Quatre ans plus tard, à mi-chemin de l’horizon 2010, les Assises du Tourisme de Ouarzazate apparaissent comme un bilan d’étape, une sorte de halte pour à la fois mesurer le chemin parcouru et procéder aux ajustements nécessaires. Après le discours du Premier ministre, Driss Jettou et celui du ministre du Tourisme, Adil Diouri, l’un des temps forts de la première journée aura été la remise des distinctions à des opérateurs qui se sont particulièrement distingués dans la réalisation des objectifs 2010.
Ainsi, Guy Marrache, l’un des premiers promoteurs de la baie d’Agadir, administrateur de Tikida Hotels et de Holiday Services et Kamal Bensouda, directeur général de Sotoram et président du CRT de Marrakech ont reçu la distinction “Arche royale”. Pour leur part, Jove Magelan Capelan du groupe Fadesa, ainsi que Gerard Pelisson président et co-fondateur du groupe Accor, le président de Globalia et Georges Colson de Fram (120 000 clients au Maroc en 2004) ont vu leurs engagements sur la destination récompensés chacun par un Ouissam des Commandeurs Alaouites. A noter que Gérard Pélisson était aussi à Ouarzazate pour donner le coup d’envoi d’un important projet d’investissement dans cette ville.
Autre temps fort de cette 5ème édition des Assises du Tourisme, la signature devant le Roi de deux conventions importantes entre le gouvernement et des acteurs privés. La première, signée entre Atlas Voyages Marmara-Etapes Nouvelles et le gouvernement, a trait à la construction d’un hôtel club à Marrakech. Quant à la deuxième, elle a été signée entre le gouvernement, le Club Robinson et le Directoire de l’Union touristique internationale pour un investissement touristique à Agadir. Ces Assises du Tourisme sont organisées par le ministère du Tourisme, en partenariat avec la Fédération du tourisme. La totalité des Conseils régionaux du Tourisme assistent à ces rencontres, à l’instar d’Agadir qui a mobilisé des moyens importants, en affrétant un avion pour les élus et en mettant à disposition huit autocars de la société FST.
Mobilisation sans faille aussi des CRT de Fès, de Tanger, de Casablanca et de Ouarzazate. Pour ce dernier organisme hôte, la tenue de ces assises revêt une importante toute particulière. «Nous espérons des retombées positives», déclare Rahou Belghazi, président du CRT et directeur de l’hôtel Berbère Palace.
C’est à partir d’aujourd’hui, vendredi, que les assises entreront dans le vif du sujet. Beaucoup de problèmes sont en suspens, en particulier ceux liés au financement des investissements touristiques et aux moyens d’attirer certains institutionnels comme les assurances pour investir dans le secteur. D’importantes annonces étaient attendues en ce sens. La question du rôle des CRT, qui avait empoisonné les débats lors des Assises nationales tenues le 11 décembre à Marrakech, ne sera pas vraisemblablement abordée par les seize intervenants, mais devra connaître des développements rapides dans les prochaines semaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *