Le Salon gagne en maturité : L’économie sociale et solidaire à l’honneur à Oudja

Le Salon gagne en maturité : L’économie sociale et solidaire à l’honneur à Oudja

Ce Salon tend à promouvoir la valorisation des produits de terroir dont jouissent les provinces de la région et de renforcer les capacités des professionnels et acteurs actifs dans ce domaine.

Les travaux de la 3ème édition du Salon régional de l’économie sociale et solidaire (ESS) d’Oujda vont bon train. Cette manifestation qui s’est ouverte le 26 mars en présence du ministre de tutelle Mohamed Sajid examine le rôle de l’économie sociale et solidaire comme clé de voûte du développement équitable et créatif dans la région de l’Oriental. Organisé par le Conseil de la région de l’Oriental en partenariat avec le secrétariat d’État chargé de l’artisanat et de l’économie sociale, et en collaboration avec la wilaya de l’Oriental, ce Salon tend à promouvoir la valorisation des produits de terroir dont jouissent les provinces de la région et de renforcer les capacités des professionnels et acteurs actifs dans ce domaine. «La région de l’Oriental regorge d’importants atouts en termes aussi bien de ressources humaines que de richesses naturelles, d’où l’importance de mettre à profit les outils de l’économie sociale et solidaire pour assurer une meilleure croissance économique», souligne à cet effet Mohamed Sajid, ministre du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale. Lors de son passage au Salon, le ministre a salué l’initiative visant à doter la région d’une plate-forme logistique de 5 hectares dédiée à la valorisation des produits du terroir.

Le secteur de l’économie sociale et solidaire a connu une forte dynamique ces dernières années. En témoigne l’augmentation significative du nombre de coopératives qui a passé en presque trois ans de 15.000 coopératives en 2016 à plus de 22.000 à ce jour.
Le secteur connaît par ailleurs une forte implication des femmes et des jeunes. De même, la transformation numérique qui s’opère dans le secteur a insufflé un nouvel élan dans cette économie qui est devenue un véritable levier de développement ayant engendré une amélioration de la situation socio-économique de la population et contribué à la lutte contre la précarité et le chômage. Cette nouvelle orientation sera par ailleurs appuyée par le renforcement du cadre juridique, notamment celui relatif à l’exercice des métiers de l’artisanat qui ouvrira de nouveaux horizons pour les coopérateurs. Il est à noter que le Salon régional de l’économie sociale et solidaire qui prendra fin ce dimanche 31 mars a gagné en maturité. Le nombre d’exposants est en constant accroissement démontrant l’impact de cette manifestation dans l’établissement des contacts et dans le partage des expériences avec les délégations africaines et européennes qui y participent.

Outre le volet commercial, le Salon connaît l’organisation des ateliers de formation pour les professionnels, coopératives et acteurs qui s’activent dans le secteur. De même, des conférences axées sur l’économie sociale et solidaire sont au programme. Les débats portent également sur le projet de la plate-forme des produits du terroir, l’économie bleue, les objectifs du développement durable dans la région ainsi que le rôle des nouvelles technologies numériques dans la promotion des projets de développement régional.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *