Le secteur privé au Maroc appelé à réduire sa consommation d énergies

Le secteur privé au Maroc appelé à réduire sa consommation d énergies

La croissance verte n’est ni un luxe ni une mode passagère, c’est une opportunité de développement et d’amélioration de compétitivité d’entreprises. C’est en ces mots que se résume la philosophie de base d’un projet
initié par le Centre mondial pour l’environnement (WEC)  et qui vise la promotion de la croissance verte par des partenariats avec le secteur privé au Maroc.

Ce projet qui s’étale sur deux ans et qui concerne 15 entreprises marocaines a été lancé lors d’un atelier tenu hier, mercredi 22 mai 2013, par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) à Casablanca et en marge duquel des signatures de partenariat ont eu lieu.

«Il s’agit d’un projet innovant pour développer les mécanismes du développement durable auprès de sociétés marocaines, en les aidant à réduire leur consommation d’eau et d’énergie, à minimiser leurs déchets et utilisation de matière première et en réduisant leur coûts de fonctionnement», explique Ernesto Samayaa, directeur des opérations du WEC. Il est à noter que pour l’aboutissement des objectifs de ce projet et dans une vision d’implémentation locale et d’un accompagnement pointu des entreprises, le WEC s’est associé à la société marocaine RIO (Reduce Invent Optimize) et à la CGEM.

Si l’on se base sur les propos de Said Mouline, président de la commission économie verte de la CGEM, «ce programme s’inscrit parfaitement dans la charte nationale de l’environnement et du développement durable, dont l’élaboration a été lancée en juillet 2009». «Notre politique est sur la même longueur d’onde de ce qui se pratique aux Etats-Unis. C’est une politique volontariste qui ne se limite pas à de grands projets d’énergies renouvelables mais qui se voit accompagnée par plusieurs actions parallèles. C’est un concept que nous tenons à généraliser à travers un vrai travail de terrain», précise-t-il.

Si certains estiment que le concept de «croissance verte» est un peu employé à toutes les sauces et qu’il est même devenu un argument de vente pour stimuler une consommation défaillante, d’autres y tiennent et considèrent que, vu l’importance que prend ce concept dans les politiques étatiques, cette croissance verte représenterait à l’horizon 2020 la 3ème puissance mondiale. Adhérant à cette dernière prise de position, les initiateurs de ce projet ont pour objectif de renforcer la performance environnementale des entreprises bénéficiaires. Ceci se fera grâce à l’entretien d’actions permettant l’économie des ressources, qu’il soit question d’eau, d’énergie ou de matière première. Le volet technique n’est pas à omettre puisque le partenariat RIO-WEC ambitionne l’introduction d’outils de production plus propre.

Dans ce sens sera offerte une assistance technique à un groupe de quinze PME des secteurs textiles et agroalimentaires sur une période de 18 mois. Pour être éligibles, les entreprises bénéficiaires devraient entre autre avoir entre 25 et 200 employés et réaliser moins de 100 millions DH de CA annuel, il faudrait également que ces PME appartiennent ou soient dirigées par des femmes et consommer plus de 20.000 DH de propane, fuel… par mois. Ledit programme prévoit le diagnostic des entreprises en termes d’efficacité énergétique et production plus propre, le support technique à la mise en œuvre des recommandations et l’évaluation des résultats.

A son aboutissement, ce programme prévoit une réduction de consommation d’énergie thermique allant de 5 à 20% et d’énergie électrique allant jusqu’à 15%. Les besoins en matières premières, les rejets liquides et solides, les émissions de CO2 ainsi que les coûts associés se verront considérablement réduits.

En marge de la présentation du programme en question ont été signés des partenariats avec la Fédération nationale de l’agroalimentaire (FENAGRI) , l’Association marocaine des industriels du textile et de l’habillement (AMITH), le Collectif des zones industrielles pour l’environnement (CoZInE) ainsi que l’équipe technique composée des experts du WEC et de RIO et qui va offrir une formation aux petites et moyennes entreprises retenues.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *