Le secteur secondaire tire la croissance: 133 milliards de dirhams gagnés au 3ème trimestre 2014

Le secteur secondaire tire la croissance: 133 milliards de dirhams gagnés au 3ème trimestre 2014

La croissance de l’économie nationale à fin septembre 2014 a affiché un léger mieux. En volume, le Produit intérieur brut (PIB) a atteint les 184,89 milliards de dirhams, en progression de 2,9%. Le PIB en valeur s’est, pour sa part, amélioré de 3,4% pour se situer autour de 223,94 milliards de dirhams. C’est ce que met en relief le Haut-commissariat au plan dans sa note d’information sur la situation économique nationale au troisième trimestre de l’année.

L’évolution relevée résulte principalement de la bonne tenue de l’activité non agricole. La progression du secteur secondaire a été évaluée de 3,7% par rapport à la même période de l’année précédente. L’activité non agricole a totalisé au cours du troisième trimestre 2014 plus de 133 milliards de dirhams.

«Cette amélioration découle de l’accroissement des valeurs ajoutées de l’industrie d’extraction, des industrie de transformation, de l’électricité et eau ainsi que du bâtiment et travaux publics», indique le Haut- commissariat au plan dans sa note d’information. Le secteur primaire a vu son activité fléchir. La baisse relevée au troisième trimestre de l’année est de 1,3% principalement due au retrait de l’activité agricole (-1,6%) et l’augmentation de la pêche (+3,5%).

Le secteur tertiaire a, pour sa part, maintenu son rythme de croissance. L’activité s’est améliorée de 3,2% par rapport au même trimestre de l’année 2013. L’ensemble des composantes du secteur a connu un bon comportement au cours du troisième trimestre.

Citons dans ce sens les postes et télécommunications dont l’activité a grimpé de 6,5%,  suivi des services de l’éducation de la santé et de l’action sociale ayant progressé de 5,2%. La croissance économique continue d’être portée par la demande intérieure. Selon le HCP, la demande intérieure a contribué à hauteur de 2,4 points à la croissance contre 4,6 points une année auparavant. Dans le même sillage, les dépenses de consommation finale des ménages ont grimpé de 2,1% au troisième trimestre 2014. Leur contribution à la croissance s’élève à 2 points.

Ainsi, les charges des ménages se sont élevées à 109,20 milliards de dirhams contre 106,95 milliards de dirhams une année auparavant. La consommation finale des administrations publiques s’est améliorée, pour sa part, de 2,9%, soit un total de 30,13 milliards de dirhams. L’investissement brut a, par ailleurs, connu une amélioration. La hausse a été de 1,6% contre 3,5% par rapport à la même période de l’année passée, passant ainsi de 54,51 milliards de dirhams à 55,25 milliards de dirhams.

La demande extérieure s’est, pour sa part, redressée passant d’une contribution négative au troisième trimestre 2013 à une hausse de 0,5% à fin septembre 2014. Le Haut-commissariat au plan a fait savoir dans sa note d’information que le revenu national brut disponible a progressé de 3,1% contre une hausse de 5,2% observée au même trimestre de l’année précédente. Le montant relevé dans ce sens dépasse les 236 milliards de dirhams.

La consommation finale nationale s’est située autour de 178,80 milliards de dirhams contre 174,44 milliards de dirhams une année auparavant. L’épargne brute s’est améliorée de 5% au troisième trimestre de 2014 totalisant 57,65 milliards de dirhams à fin septembre 2014.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *