Le soutien aux exportateurs est une priorité du gouvernement

Le soutien aux exportateurs a été, mercredi à Rabat, au menu d’une rencontre du ministre de l’Economie et des Finances, Salahedine Mezouar, et les membres de l’association ASMEX. Lors de cette rencontre, le ministre a insisté sur l’importance de l’exportation comme levier du développement économique marocain. «Notre souci est de mieux structurer l’accompagnement des entreprises exportatrices en optimisant les ressources pour répondre à la diversification de l’économie nationale», c’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances,  Salaheddine Mezouar, lors d’un entretien avec les membres du bureau de l’Association marocaine des exportateurs(ASMEX).
Lors de cette rencontre, le ministre a affirmé que le soutien des exportations constitue une priorité du gouvernement, et a rappelé que son département a pour mission de veiller à la cohérence des actions économiques, d’assurer le rôle de facilitateur et de rechercher plus de croissance dans le cadre d’un partenariat public-privé. Après avoir mis l’accent sur le fait qu’au regard de la balance commerciale élargie, les indicateurs étaient encourageants, le ministre a réitéré la volonté du gouvernement de mettre en place les conditions nécessaires au développement  des exportations en vue de renverser la tendance de dégradation du « déficit commercial ».
Le ministre a fait remarquer que le taux de couverture des importations des biens et services par les exportations se situe actuellement à environ 80% «alors que ce taux de couverture n’est que de 47% si on ne considère que les biens», a-t-il ajouté.
À l’issue de cette rencontre, le ministre a proposé la constitution d’un groupe de travail à partir de la semaine prochaine, indiquant que cette réunion devrait s’inscrire dans une logique de stratégie et de positionnement.
Le président de l’ASMEX, Abdellatif Belmadani s’est pour sa part félicité des efforts entrepris par le gouvernement dans le domaine des exportations. Belmadani a également évoqué, lors de cet entretien, les inquiétudes des entreprises exportatrices relatives notamment à l’impact de l’entrée en vigueur des accords de libre-échange signés par le Maroc avec les grands ensembles comme les Etats-Unis d’Amérique et l’Union européenne mais également avec les pays arabes. Le président de l’ASMEX a, en outre, abordé d’autres questions qui interpellent les entreprises exportatrices, en particulier, celles relatives à la fiscalité, la logistique et la promotion. L’ASMEX a pour mission de représenter et de promouvoir la fonction et le rôle des exportateurs marocains en œuvrant à défendre leurs intérêts, à élargir leurs débouchés, les assister dans le développement de leurs compétences et promouvoir l’investissement et le partenariat multiforme avec les opérateurs étrangers. Elle a  aussi comme but  de participer à la réflexion sur la stratégie nationale de promotion commerciale en organisant des études et des enquêtes pour inciter à la
création des groupes d’associations
d’exportations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *