Le taux de chômage marque une légère hausse en 2010

Le taux de chômage s’est établi au niveau national à 10% au premier trimestre 2010 contre 9,6% au même trimestre de l’année 2009. C’est ce que révèle la note d’information du Haut commissariat au Plan au sujet de la situation du marché du travail au premier trimestre de l’année 2010. Aussi, entre le premier trimestre de l’année 2009 et la même période de 2010, 68.000 postes d’emplois ont été créés, résultat d’une création de 61.000 postes en milieu urbain et de 7.000 postes en milieu rural. Par ailleurs, la note révèle que la population active âgée de 15 ans et plus a atteint au cours du premier trimestre de l’année 2010, 11.444.000 personnes, soit une hausse de 1% par rapport au même trimestre de l’année 2009. Aussi, le taux d’activité a baissé de 0,4 point, passant de 50,3% au premier trimestre de l’année 2009 à 49,9% au cours du même trimestre de l’année 2010. Ainsi, le volume global de l’emploi est passé, entre les deux périodes, de 10.236.000 à 10.304.000, soit une création nette d’emplois de 68.000 postes avec une création de 61.000 postes en zones urbaines et 7.000 postes en zones rurales. Le taux d’emploi, quant à lui, est passé de 45,4% à 44,9%, en baisse de 0,5 point soit un passage de 38,2% à 37,8% en milieu urbain et de 55,8% à 55,4% en milieu rural. Pour leur part, les nouveaux emplois créés ont profité particulièrement aux diplômés de niveaux moyen et supérieur qui ont enregistré des hausses respectives de 3.5% et de 2.6% de leur volume d’emploi. Ainsi, selon le statut professionnel, 41.000 des 68.000 nouveaux postes sont des emplois rémunérés, résultant d’une création de 76.000 postes dans les villes et d’une perte de 35.000 postes dans les campagnes. Le reste, soit 27.000 postes, sont des emplois non rémunérés. Ils sont la conséquence d’une création de 42.000 postes en zones rurales et d’une perte de 15.000 postes en zones urbaines. Au niveau sectoriel, les créations d’emplois ont concerné l’agriculture, forêt et pêche avec 43.000 postes avec une augmentation de l’emploi dans le secteur de 1%, les BTP avec 31.000 soit une hausse de 3,3% et l’industrie avec 11.000 postes avec une avancée de 0,9%. En revanche, le secteur des services a connu une perte de 26.000 postes avec une baisse de 0,7% résultant notamment du recul de l’emploi dans les branches services personnels et domestiques et services sociaux fournis à la collectivité, et de la hausse du volume de l’emploi de 16.700 postes au niveau de la branche restauration et hôtellerie et de 14.000 postes dans la branche banques, assurances, activités immobilières et services fournis aux entreprises. Par ailleurs, selon la note, la population active en chômage a augmenté de 4,5% au niveau national, passant de 1.090.000 chômeurs au premier trimestre 2009 à 1.139.000 au premier trimestre 2010, soit 49.000 chômeurs en plus à raison de 51.000 en plus dans les villes et 2.000 en moins dans les campagnes. C’est ainsi que le taux de chômage est passé de 9,6 à 10,0% entre le premier trimestre 2009 et la même période de l’année 2010. Selon le milieu de résidence, il est passé de 14,1 à 14,7% en milieu urbain et de 4,7 à 4,6% en milieu rural. En milieu urbain, les hausses les plus importantes ont concerné les adultes âgés de 35 à 44 ans avec 1,5 point en plus et les non diplômés à hauteur de 1,1 point.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *