Le téléservices expliqués par l’Apebi

Le marché mondial des téléservices va représenter 142 milliards de dollars en 2008. L’essentiel des téléservices est dominé par les centres d’appels. C’est ce qui ressort du contrat-progrès élaboré en 2001 par l’Association des professionnels des technologies de l’information (Apebi).
Actuellement l’essentiel des téléservices est dominé par les centres d’appels et une grande part de sera réalisée dans des pays à coûts salariaux plus faibles. C’est dire qu’avec ses avantages compétitifs et une démarche appropriée, le Maroc peut devenir une puissance en la matière.
Pour l’Apebi, il pourrait devenir le premier fournisseur mondial de ces services à destination des marchés francophones et dans une moindre mesure des marchés hispanophones. « Le Maroc peut atteindre un chiffre d’affaires annuel à l’export de plus 580 millions de dollars en 2008 et employer directement plus de 32 000 personnes et plus de 100 000 indirectement », peut-on lire dans le contrat-progrès.
Autres avantages : l’attraction d’investissements étrangers, l’augmentation des exportations et des réserves de change, la génération de revenus pour les opérateurs télécoms, l’amélioration du niveau de vie de certaines catégories de la population marocaine préalablement exclues du système économique. Pour cela, explique-t-on, la meilleure stratégie permettant d’exploiter nos atouts repose sur 4 axes. Parmi elles, la concentration géographique du Maroc sur les pays où nos avantages compétitifs sont plus forts (proximité, langue, différentiel de coût). Autre axe important, la nécessité pour un opérateur de bien définir le type de service ciblé selon le risque et les compétences propres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *