Le titre Addoha appelé à progresser

Le titre Addoha appelé à progresser

De 585 dirhams lors de son introduction en juillet 2006, le titre Addoha se négociait à fin décembre à 2850 dirhams. L’envolée de 387%, réalisée en l’espace de six mois, a transformé la valeur immobilière en vedette incontestée de la place. La tendance devrait encore se poursuivre, selon les analyses de CFG, de la BMCE (cf www.aujourdhui.ma) et d’Attijari Intermédiation. A la lecture du nouveau business plan, permettant au groupe d’Anas Sefrioui, l’acquisition de 1315 hectares, le renforcement de 20% de la production de logement économique et l’intégration de l’activité haut standing, appelée à représenter 50% du chiffre d’affaires d’ici trois ans, l’analyste apporte des conclusions optimistes. «Ces trois nouveaux éléments propulsent les prévisions du groupe par rapport à ceux du business plan émis lors de l’IPO, à savoir : un chiffre d’affaires cumulé sur les trois prochaines années qui s’accroît de 67%, un relèvement du niveau de rentabilité à 42% contre 31% précédemment et enfin un résultat net prévisionnel qui change de grandeur passant de moins 1 milliard DH en 2007 à 3,6 milliards DH en 2010».
Concernant le haut standing, le choix est jugé intéressant : «si le logement économique offre des perspectives certaines au regard du déficit croissant au Maroc, le moyen et haut standings affichent également un potentiel qui n’est pas des moindres eu égard aux ambitions touristiques et de développement du pays, ainsi qu’au modèle de commercialisation retenu par le management. La diversification à travers le lancement du haut standing et l’élargissement effectif du groupe aux principales villes du Maroc nous rassurent quant à la pérennité de la croissance de l’activité ainsi qu’au maintien des niveaux de rentabilité face à la hausse des coûts de réalisation et à la raréfaction du foncier».
Au regard de ce nouveau plan d’affaires, il apparaît que le groupe souhaite changer de taille en saisissant toutes les opportunités qui lui permettraient de se développer et de croître sur le long terme. En effet, le président du groupe, Anas Sefrioui, annonce de grandes perspectives pour son groupe avec notamment l’objectif d’atteindre un niveau d’opérateur clé tant au Maroc qu’à l’échelle régionale et cela sur tous les segments de la promotion immobilière (économique et haut standing). Toutefois, relève l’étude, «il est important de souligner que ce développement demeure dépendant de la capacité de production du groupe qui est fonction des prestataires de construction au Maroc».
Concernant le modèle de valorisation utilisé par Attijari Intermédiation, il repose jusqu’en 2010 sur la production liée au stock de terrain annoncée et détenue réellement par la société à fin 2006. A partir de 2 011, l’analyse tient compte d’une hypothèse conservatrice de 7% de croissance par an. «La revalorisation du titre sur la base des nouvelles données nous conduit à un cours théorique de 3320 DH. Aussi, nous recommandons l’achat du titre pour une optique d’investissement à long terme ». De quoi faire entrevoir une bonne marge de croissance, vu le cours actuel d’Addoha.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *