Le tourisme à la rescousse de l’économie tunisienne

Analysant la conjoncture économique durant les sept premiers mois de l’année, la BCT indique que « les principaux indicateurs montrent un « affermissement de l’activité économique », avec un bon comportement des échanges extérieurs et une consolidation de l’activité industrielle. La reprise du secteur touristique se confirme avec un accroissement de 20,2% du nombre de nuitées sur les sept premiers mois de l’année, contre une régression de 2,9% l’an passé.
De ce fait, la progression des recettes touristiques en devises était de 15,6% à fin juillet 2004. En ce qui concerne le commerce extérieur, les exportations ont augmenté de 11,7% durant les sept premiers mois de l’année par rapport à la même période de l’an dernier, taux nettement supérieur à celui des importations, soit 8,5%. La hausse des exportations a concerné essentiellement le secteur de l’agriculture et les industries agroalimentaires (88,2%), celui des mines, phosphates et dérivés (16,4%) et le secteur des industries mécaniques et électriques (14,4%). Quant aux importations, leur progression a concerné, outre les matières premières, les biens d’équipement (9,9%). Cette évolution a permis de réduire le déficit commercial qui a baissé de 2,5% et d’améliorer le taux de couverture qui s’est situé à 80,1% contre 77,8% en 2003. Grâce à la contraction du déficit de la balance commerciale et à la consolidation de l’excédent de la Balance des services, le déficit courant s’est réduit pour s’établir à 0,9% du PIB durant les sept premiers mois 2004, contre 1,6% au titre de la même période de l’année écoulée.
Enfin, sur le marché des changes, le dinar s’est apprécié au cours du mois de juillet de 0,2% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,8% contre le dollar américain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *