Le tourisme de croisière à Tanger gagne du terrain

Le tourisme de croisière à Tanger gagne du terrain

Avant même la mise en service du projet de marina prévoyant d’attirer, en 2016, quelque 300.000 croisiéristes (pouvant atteindre jusqu’à 750.000 en 2020), «le tourisme de croisière à Tanger continue de gagner des marchés grâce à sa position stratégique exceptionnelle entre la Méditerranée et l’Atlantique», a déclaré à ALM Saïd Abassi, délégué du tourisme à Tanger.

En se basant sur les données statistiques, Tanger a pu attirer depuis le début de l’année en cours et jusqu’à la mi-novembre plus de 108.900 croisiéristes. Alors que la ville avait accueilli un total de 104.000, au cours de l’année 2014. Vu l’importance de ce secteur en développement constant, «Tanger sera dotée de nouvelles infrastructures très modernes, dédiées aux croisières. Trois postes à quai sont mis en place pour l’accueil de grands paquebots dans le cadre du projet de reconversion de la zone portuaire Tanger-Ville, ciblé par le contrat programme régional (CPR) de la région Cap nord», souligne M. Abassi.

Il est à noter que pendant cette phase de travaux de restructuration que connaît la zone portuaire Tanger-ville, le développement constant de l’activité des croisières s’y explique déjà par le passage de grands paquebots. D’ailleurs les mêmes statistiques font état, depuis le début de l’année en cours et jusqu’à la mi-novembre, de l’accostage de quelque 83 navires au niveau du port. Parmi lesquels figurent ceux appartenant à de célèbres compagnies mondiales, dont l’italienne Costa.

Ce qui a nécessité «la mise en place d’une commission au niveau du port Tanger-ville pour assurer l’accompagnement, l’assistance et l’encadrement des opérations des croisières. Cette commission est composée de tous les partenaires, en l’occurrence les autorités portuaires, la wilaya de Tanger, la brigade du tourisme ainsi que des représentants de la délégation du tourisme.

Sans oublier bien évidemment les grands efforts déployés par le wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Yacoubi, pour le bon déroulement de cette activité au quotidien au  niveau du port Tanger-Ville», ajoute M. Abassi.

Il est à rappeler qu’en plus de croisiéristes, Tanger – dont le tourisme national génère plus de 50% des arrivées et des nuitées de ses établissements d’hébergement touristiques- s’est engagée dans la diversification de son offre en vue de répondre aux attentes des différents types de clients.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *