Le tourisme interne en pompier à Tanger

Le tourisme interne en pompier à Tanger

La perle du nord compte parmi les destinations les plus prisées par le tourisme national. C’est ce qu’ont affirmé les participants à un éductour organisé, samedi 23 février, à Tanger, au profit des agences de voyages. «Le tourisme national est l’une des alternatives à développer et à consolider en vue de faire face à la crise mondiale qui a touché nos marchés émetteurs traditionnels», a indiqué Mariame El Khadar, directrice générale de l’hôtel Oumnia Puerto.
Les données statistiques communiquées font part que les établissements touristiques à Tanger ont enregistré, au cours de l’année 2012, quelque 862.564 nuitées dont près de la moitié a été générée par les touristes nationaux. «La clientèle marocaine se situe au premier rang avec une part de 50% des arrivées et des nuitées à Tanger. Les touristes espagnols sont classés en deuxième position. La clientèle française, quant à elle, continue de se positionner au troisième rang, suivie des touristes anglais», selon les professionnels du tourisme à Tanger.
Organisé par l’hôtel Oumnia Puerto à l’occasion de la rénovation d’une partie de son établissement, cet eductour visait à promouvoir le tourisme national, tel qu’il a été souligné par la nouvelle formule du programme Kounouz Biladi, et ce en mettant en lumière l’importance du voyage des touristes nationaux au Royaume, et spécialement dans la région nord à travers ses villes de Tanger, Tétouan, Chefchaouen, Asilah ainsi que leur pittoresque arrière-pays. Les professionnels du voyage sont, de ce fait, encouragés «à traduire cette vision en package tout en proposant des circuits à faire en famille ou entre amis, afin de profiter des richesses dont recèle notre pays. Et pas seulement dans les destinations connues, mais également dans l’arrière-pays, montagnes, vallées et autres paysages de la région nord», a tenu à préciser Mme El Khadar.
Il est à noter que le tourisme interne a permis à la ville de Tanger d’enregistrer, en l’an 2012, une nette hausse de 6% en termes de nuitées touristiques. Mais avec l’ouverture de nouveaux établissements touristiques, en particulier des maisons d’hôtes, le taux d’occupation a connu la même année une légère chute pour atteindre ainsi 47% au lieu de 48% déclarés en 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *