Le tourisme rural mis en avant

Le produit du tourisme rural et local constitue un élément complémentaire du produit principal des grands pôles touristiques au niveau national, a indiqué le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’économie sociale, Adil Douiri. La stratégie du ministère est basée sur une approche visant l’élaboration d’un programme de promotion du tourisme local dans des régions comme le Rif et le Moyen et l’Anti-Atlas mais aussi la région du Haouz à travers la promotion des produits touristiques de nature à améliorer le niveau de vie de la population locale, a précisé M. Douiri lors d’une rencontre, vendredi, avec les repésentants de la presse nationale et régionale à l’issue d’une visite de prospection des projets réalisés dans la région d’Imouzzer-Ida Outanane.
Conscient de la spécificité de ce type de tourisme, le ministère a mis au point une stratégie intégrée d’accompagnement du produit depuis sa création jusqu’à sa commercialisation qui consiste à inviter les tour-opérateurs à visiter les zones concernées et les associer à l’évaluation du produit. Les T.O s’engagent en contrepartie à assurer sa commercialisation et le faire connaître auprès de visiteurs potentiels.
Auparavant, M. Douiri a suivi des explications sur les différents projets touristiques réalisés au niveau de l’espace d’accueil touristique (PAT) conçu dans la région Imouzzer-Ida Outanane portant notamment sur l’aménagement de sentiers de randonnée, de parkings et des aires de repos, la conception d’un dépliant du PAT et la promotion et la commercialisation des produits de certaines coopératives locales. Le ministre a suivi également des explications sur le projet dit « Maison du pays » qui sera réalisé au niveau d’Imouzzer-Ida Outanane sous forme de musée où seront exposés les produits de la région (artisanat, miel et argane) et où les visiteurs du PAT pourraient recevoir les premières informations. Le projet nécessitera une enveloppe globale de 750.000 DH.
Ces projets ambitionnent de créer des richesses pour la population locale, de rééquilibrer le développement touristique régional, d’associer les partenaires locaux, notamment les collectivités locales et les ONG aux actions du développement rural et de créer un produit complémentaire du tourisme balnéaire.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *