Le tourisme se rattrape en juillet

Le tourisme se rattrape en juillet

Six millions de touristes ont visité le Maroc pendant les sept premiers mois de 2015. L’inquiétude des opérateurs touristiques quant aux performances de cette année étaient-elles infondées? C’est, du moins, ce qui ressort d’un communiqué du ministère du tourisme rendu public en fin de semaine dernière et relevant les principaux chiffres du secteur en juillet 2015.

Globalement, l’ensemble des indicateurs liés à l‘activité touristique ont connu une hausse. Ainsi, les arrivées de touristes aux postes-frontières ont augmenté de 15% en juillet 2015, augurant, ainsi, d’une reprise du secteur.
Certains des principaux marchés touristiques du Royaume ont enregistré une croissance significative avec, notamment, +19,8% pour l’Allemagne, +6,2%  pour le Royaume-Uni,  +79,9% pour l’Autriche et 10,5% pour l’Amérique du Nord.  
La même tendance a été observée du côté des nuitées. Dans les établissements touristiques classés, celles-ci ont confirmé leur tendance haussière avec une croissance de +12% par rapport au mois de Juillet 2014. Cette hausse des nuitées a particulièrement concerné les principales destinations touristiques du Royaume, avec +29% pour Casablanca, +9% pour Agadir, et +4% pour Marrakech.  

Dans ce même registre, les recettes touristiques en devises ont, elles aussi, enregistré une progression de +16% par rapport au même mois de l’année écoulée, atteignant ainsi plus de 5,975 milliards de dirhams.
Grâce à la hausse de l’ensemble de ces indicateurs, l’activité touristique cumulée à fin juillet 2015 a également connu une nette augmentation. Le volume des arrivées aux postes-frontières a, ainsi, atteint 6,025 millions de touristes, en progression de +1,5% par rapport à l’année 2014.
Toujours selon le ministère du tourisme, la performance positive enregistrée pendant le mois de juillet a permis «d’absorber les contre-performances du début de l’année». Il faut dire que cette année plusieurs facteurs semblaient susceptibles de plomber le secteur du tourisme au Maroc. D’un côté, l’économie européenne souffre toujours des répercussions de la crise financière, menaçant certains des marchés principaux du Maroc. De l’autre, la situation politique et sécuritaire instable dans des pays voisins, notamment après les attaques terroristes subies par la Tunisie, ne manque pas d’avoir des répercussions sur les performances touristiques du Royaume.

Si l’on en croit le département de tutelle, cette reprise enregistrée le mois dernier serait due à la politique de promotion, de communication et d’offres touristiques adoptée par le Maroc, ainsi qu’au choix de diversification des marchés touristiques adopté par l’administration touristique.       
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *