juillet 26, 2017

Le village itinérant de l’ONCA fait escale à Guelmim-Oued Noun

Le village itinérant de l’ONCA fait escale à Guelmim-Oued Noun

L’ONCA, qui se veut un partenaire privilégié de l’exploitant agricole, aspire à participer activement au développement agricole, à travers des opérations de conseil ciblé, ainsi qu’un encadrement et un accompagnement des agriculteurs appropriés.

Après plusieurs étapes, le village itinérant de l’Office national du conseil agricole (ONCA) a fait escale dans la région de Guelmim-Oued Noun mercredi 8 mars et se poursuit jusqu’à ce jeudi. Au menu, plusieurs thématiques d’actualité au bénéfice des agriculteurs de la région, dont 300 sont présents.

Cette étape vient après trois escales réussies au niveau d’Agadir, d’Oued Zem et de Ksar El Kébir, et s’inscrit dans la volonté du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime de fournir des services de conseil agricole de haute qualité aux agriculteurs de différentes régions du Royaume, y compris les provinces du Sud qui se caractérisent par des filières endémiques de cette zone, et dont l’exploitation durable répond aux préoccupations du Plan Maroc Vert.

Selon un communiqué des organisateurs, ce village qui est désormais rodé en tant que canal de proximité visant à mettre à la disposition des acteurs agricoles les connaissances, outils et moyens pour une agriculture performante et durable ; des objectifs en phase avec la finalité globale du Plan Maroc Vert.

L’ONCA, qui se veut un partenaire privilégié de l’exploitant agricole, aspire à participer activement au développement agricole, à travers des opérations de conseil ciblé, ainsi qu’un encadrement et un accompagnement des agriculteurs appropriés. Ce qui devrait se traduire idéalement par des retombées socio-économiques positives pour les populations ciblées.

La mise en œuvre de ce village, qui constitue désormais un rendez-vous régional ancré dans les territoires, consacre l’un des principes d’intervention de l’ONCA qu’est la proximité avec les acteurs, mais également décline sa mission d’appui conseil. Un tel dispositif de conseil agricole, pluriel et multi-acteur, est axé autour de l’information en termes d’actions entreprises dans le cadre du Plan Maroc Vert aux niveaux régional et local.

«Outil de sensibilisation des agriculteurs des zones ciblées, il est l’occasion de partager avec eux l’expérience et le savoir-faire des différents partenaires impliqués dans le secteur agricole. Ce qui en fait une plate-forme de messages de sensibilisation à caractère technique et managérial dans un souci de développement durable de l’agriculture», souligne le communiqué. Cette étape est axée sur des thématiques ayant trait aux filières de la région, mais également des dispositifs et mécanismes pouvant bénéficier aux agriculteurs, dont notamment : l’importance de l’investissement public dans le secteur agricole, les aides financières de l’Etat, la rationalisation d’eau d’irrigation et des fertilisants, l’encouragement des bonnes pratiques de conduite du palmier dattier et du cactus, et enfin la valorisation des produits camelins.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *