Le Web levier de mise à niveau

Faire le tour de la problématique de la mise à niveau au Maroc en un clic est désormais possible. Le ministère du Commerce, de l’Industrie et des Télécoms vient de mettre en ligne un portail dédié à la thématique « mise à niveau ». Consultable à l’adresse : http://man.mcinet.gov.ma, ce site-ressource se veut un point focal sur le Net pour informer et aider les opérateurs économiques à réussir le challenge de leur mise à niveau.
Ainsi, les internautes peuvent consulter sur la toile d’araignée les informations relatives aux accords de libre-échange conclus entre le Maroc et ses partenaires économiques (Pays arabes, l’U.E…). Le contenu ne se limite pas à la compilation des informations sur ces accords. Il est enrichi, en effet, par la disponibilité des coordonnées des personnes en charge du dossier au niveau du ministère du Commerce et de l’Industrie.
Les concepteurs du site ont consacré, également, une rubrique pour informer davantage les PME-PMI sur l’état d’avancement du programme national de mise à niveau (PNMAN) et la cellule qui assure sa coordination.
Sur un autre registre, le portail répertorie les projets d’assistance technique en relation avec la politique de mise à niveau. Il s’agit de l’industrie automobile, des matériaux de construction et de la zone industrielle de Tanger.
Le ministère a mis en parallèle une cellule de veille dont la vocation est le suivi de l’expérience d’autres pays en matière d’accompagnement du tissu économique dans ce processus. Cette veille s’assigne comme mission principale la collecte du maximum d’idées  »transférables » au contexte marocain. Des fiches pratiques sur les expériences de la Tunisie, du Portugal et de la Turquie sont d’ailleurs consultables à partir de la rubrique «Système de veille». L’atout de ce portail est aussi sa rubrique de liens Internet riche par sa sélection de site Web incontournables pour comprendre et suivre l’actualité de la mise à niveau aussi bien au niveau national qu’international.
Techniquement, le site est structuré de sorte à faciliter la navigation aux internautes. Deux options sont disponibles : la recherche via la rubrique « accès rapide » ou bien l’utilisation d’un moteur recherche interne. Mettre en ligne un site Web est une initiative louable, cependant, la contrainte de mise à jour s’impose. Seule la réponse au quotidien à cette exigence qualitative détermina l’aboutissement de cette expérience de partage de l’information par l’administration avec les opérateurs économiques.
L’initiative du ministère pourra servir comme expérience pilote entraînant un effet d’émulation pour encourager les autres départements ministériels à mettre sur Internet plus d’informations sur leurs chantiers en gestation ou en cours de concrétisation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *