L’économie nationale affiche une croissance en hausse de 4,1%

L’économie nationale affiche une croissance en hausse de 4,1%

En volume, le Produit intérieur brut s’est situé autour de 218,53 milliards de dirhams contre 209,97 milliards de dirhams. Une évolution qui découle principalement du rebond de l’activité agricole. C’est ce qui ressort des comptes nationaux établis à fin mars 2015.

Après une période de repli, la valeur ajoutée du secteur primaire en volume a atteint au premier trimestre une progression de 12,9 % contre une baisse de 2,5%. Cette progression se traduit par un montant de 30,32 milliards de dirhams contre 27,06 milliards de dirhams observés à la même période de l’année précédente. En commentant cette évolution, le Haut-Commissariat au Plan l’attribue à l’amélioration de l’activité agricole. Cette dernière a basculé d’une baisse de 1,6% à une hausse de 12% au premier trimestre de l’année. La pêche a également affiché une importante ventilation estimée à 24% au moment où son activité sombrait dans une baisse de 15% au premier trimestre de l’année précédente. Le secteur secondaire a connu, au titre des trois premiers mois de l’année, un rythme d’accroissement modéré. Pour 164,05 milliards de dirhams, la valeur ajoutée du secteur secondaire a grimpé de 1,1% contre une progression de 2,3% au premier trimestre 2014.

Se référant au Haut-Commissariat au Plan, certaines activités secondaires ont connu un accroissement de leurs valeurs ajoutées.

Dans ce sens, l’activité «électricité et eau» a vu sa valeur ajoutée passer de 5,1% à 10,1% au premier trimestre 2015, soit 4,7 milliards de dirhams générés à fin mars 2015. Les industries de transformation ont affiché une activité en hausse de 1,8% contre 1,7%. Le secteur du bâtiment et travaux publics a connu par ailleurs un ralentissement. La valeur ajoutée a atteint à fin mars une progression de 1,3% contre 2,1% une année auparavant.

Le secteur tertiaire a, pour sa part, affiché une bonne performance trimestrielle. L’activité a ainsi grimpé de 3,1% contre 2,1% à la même période de l’année précédente. «A l’exception des hôtels et restaurants qui ont enregistré une baisse de leur valeur ajoutée de 1% au lieu d’une hausse de 4,8%, toutes les composantes de ce secteur ont enregistré des augmentations», relève-t-on du Haut-Commissariat au Plan. Dans ce sens, l’activité «postes et télécommunications» a affiché une amélioration de 4,7% contre 7,2%. Il en est de même pour les services rendus aux ménages et aux entreprises. Ces derniers ont grimpé de 2,9% au premier trimestre de l’année. Le commerce a vu sa valeur ajoutée grimper de 2,7%.

Les services rendus par l’Administration publique générale et sécurité sociale ont augmenté de 2,1%, contre une hausse de 1,3% pour les services de l’éducation, de la santé et de l’action sociale. Les services financiers et assurances se sont améliorés de 1,2% contre 3% une année auparavant. Les impôts sur les produits nets des subventions ont également grimpé de 13% contre 8,1% l’année passée.

Tenant compte de ces ventilations, la valeur ajoutée globale s’est inscrite en hausse de 3,1% contre une évolution de 2,3% observée au premier trimestre 2014. Au prix courant, le Produit interieur brut s’est apprécié de 5,9% contre 2,2%, dégageant, selon le Haut-Commissariat au Plan, une hausse du niveau général des prix de 1,8% au lieu d’une
baisse de 0,6% une année auparavant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *