Léger redressement de l’indicateur de confiance

L’indicateur de confiance des douze pays de la zone euro s’est établi à 98,8 % contre 98,6 % en novembre. Dans les 15 pays de l’union européenne. Il s’est inscrit à 98,8 % contre 98,7 %. C’est en premier lieu le moral des ménages qui a permis cette reprise de la confiance, si l’on dissèque l’indice. Le sous-indice de la confiance du consommateur a augmenté de deux points dans la zone euro et de trois points dans l’UE.
L’évolution montrée par l’indice de confiance en décembre 2001 pourrait signaler un revirement de la tendance négative observé depuis le dernier trimestre de 2000. une telle évolution positive est principalement attribuable à la situation favorable observée dans la composante confiance du consommateur, alors qu’en comparaison, les trois autres composantes, l’industrie, le bâtiment et le commerce de détail restent stables dans l’ensemble. Le sous-indice de confiance du consommateur dans la zone euro ressort à –10 points, contre -12 en novembre et celui de l’industrie à –17points contre -18. Cependant, les économistes s’attendaient en moyenne à un indice global au même niveau qu’en novembre, soit à 98,6 et à un sous-indice de -12,2 pour le consommateur et -17,2 pour l’industrie. L’évolution a été favorable dans neuf pays de l’UE: la Belgique, l’Espagne, l’Irlande, le Danemark, la Grèce, la France, les Pays-bas, le Portugal et la Suède avec une augmentation de 0,5 point de pourcentage au moins dans les trois premiers pays cités . par ailleurs l’indice de confiance pourrait constituer un signe avant-coureur d’une reprise à en juger par les deux autres statistiques médiocres publiées en même temps par Eurostat, l’agence de la statistique de l’UE et concernant des mois antérieurs à décembre. Ainsi, les ventes au détail en octobre ont-elles diminué de 1,1% sur un mois et de 0,5 % sur un an, soit nettement plus que les anticipations des analystes qui tablaient sur une baisse de 0,2 % sur un mois et sur une augmentation de 1,4 % sur un an quant aux prix producteurs, annoncés pour novembre, ils ont reculé de 0,4 % sur un mois et de 1,3 % sur un an . De même les analystes s’attendaient à ce que les prix à la production reculent de 0,3 % sur un mois et de 1,0 % sur un an.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *