Légumineuses : Le quintal du pois chiche est passé en un an de 750 DH à 1350 DH

Légumineuses : Le quintal du pois chiche est passé en un an de 750 DH à 1350 DH

Les Marocains célèbrent aujourd’hui le premier jour du carême. Qui dit Ramadan, dit également consommation. La table marocaine, riche en composantes alimentaires, reste fidèle à certains mets. Les nutriments les plus consommés en ce mois sacré sont les lentilles et les Pois chiche, ingrédients indispensables pour la Harira. Le baromètre de ces légumineuses atteint son pic en cette période.
Les stocks disponibles sont-ils suffisants pour couvrir le besoin des Marocains en ces deux aliments ? Selon les premières estimations de l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL), la collecte des lentilles s’est élevée au terme de la troisième semaine de juillet 2011 à 5911 quintaux. Le volume du pois chiche s’est fixé, pour sa part, à 1309 quintaux au moment où le pois rond a atteint les 815 quintaux. De même, la collecte de la fève s’est établie à 15.505 quintaux. Ces données, formulées par l’ONICL, témoignent de la bonne santé de la collecte des légumineuses. Au titre du 22 juillet 2011, le volume collecté des légumineuses est estimé à 25.653 quintaux contre 7037 quintaux enregistrés durant la campagne précédente à la même date. Par ailleurs, on relève une hausse des prix des légumineuses au niveau des souks ruraux et halles aux grains référentiels. En effet, les prix des légumineuses pour une qualité moyenne se sont accrus par rapport à la récolte précédente. Pour cette année, la commercialisation des lentilles bascule de 740 à 850 dirhams le quintal, contre 570 et 800 dirhams le quintal fixé lors de la récolte 2010. Le prix moyen du pois chiche a considérablement grimpé pour s’établir entre 1050 et 1350 dirhams le quintal contre 600 et 750 dirhams le quintal en 2010. Les haricots oscillent, quant à eux, de 800 à 900 dirhams le quintal contre 660 et 750 dirhams le quintal auparavant. Seules les fèves ont réussi à maintenir la moyenne de leur prix avec une légère baisse. Selon l’ONICL, leur prix est de 410 à 460 dirhams le quintal durant l’actuelle récolte contre 410 et 505 dirhams établis pour la récolte antérieure. Par ailleurs, la collecte des céréales a atteint 13,48 millions de quintaux. Selon l’ONICL, ce volume est en augmentation de 26% par rapport à la moyenne quinquennale (2006-2010) et de 14% par rapport à la récolte 2010, et ce malgré le retard engendré par les pluies tardives. Au terme de la troisième semaine de juillet, la collecte des céréales s’est établie à 13.479 quintaux alors que celle du blé tendre est de 13.449 quintaux. Par groupe d’opérateurs, les parts d’intervention des commerçants, des minoteries et des coopératives sur le blé tendre s’élèvent respectivement à 75, 17 et 8% du volume collecté, contre 73,19 et 8% la campagne précédente à la même date. Notons que les prix moyens d’achat du blé tendre par les organismes de collecte sont soutenus et s’élèvent, en moyenne, à 278 dirhams le quintal. Pour l’orge, les quantités collectées par les opérateurs céréaliers restent faibles. Selon l’ONICL, le prix moyen pratiqué par les opérateurs de collecte s’établirait à 273 dirhams le quintal.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *