L’engagement durable du Groupe Crédit Agricole du Maroc pour une économie verte en milieu rural

L’engagement durable du Groupe Crédit Agricole du Maroc pour une économie verte en milieu rural

En 2010, la banque verte a créé une direction dédiée au financement du développement durable et en 2011 une Fondation pour le développement durable. Les deux entités interagissant continuellement pour développer de nouveaux produits de financement adaptés aux secteurs émergents de l’économie verte en milieu rural.

L’engagement du Maroc dans la voie du développement durable est irréversible. L’adoption d’une Charte Nationale de l’Environnement et du Développement Durable, du droit à un environnement sain dans la Constitution de 2011 et de la loi 99-12 sur un plan législatif, d’une Stratégie Nationale du Développement Durable sur un plan institutionnel cadrant les politiques publiques ainsi que le lancement de grands chantiers fondateurs impliquant secteurs public et privé pour l’essor d’une économie verte au Maroc en attestent.

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc s’inscrit pleinement dans cet élan en poursuivant son engagement continu pour un développement rural qui préserve les ressources naturelles des générations futures. En effet, le Groupe CAM, dont la mission depuis 1961 est d’accompagner le développement du monde agricole et rural, a renforcé son soutien aux projets permettant aux agriculteurs, petits, moyens et grands, d’augmenter leurs revenus tout en préservant l’environnement.

En 2010, la banque verte a créé une direction dédiée au financement du développement durable et en 2011 une Fondation pour le développement durable. Les deux entités interagissant continuellement pour développer de nouveaux produits de financement adaptés aux secteurs émergents de l’économie verte en milieu rural après les avoir testés dans le cadre de projets pilotes portés par la Fondation avec des clients du Groupe. Un éventail de produits financiers verts est désormais à la disposition des agriculteurs marocains souhaitant s’engager dans la conduite d’une agriculture préservant les ressources naturelles ; eau, sols et biodiversité ainsi que la qualité de l’air et la beauté des paysages. Par exemple, le produit SAQUII finance la reconversion vers des systèmes d’irrigation localisée permettant une grande économie d’eau grâce au goutte-à-goutte tandis que le dernier-né, SAQUII CHEMSI, va plus loin en finançant également un système de pompage écoresponsable faisant appel à l’énergie solaire. La Fondation vient d’ailleurs de publier un guide à l’attention des agriculteurs pour les orienter dans le choix de pompes solaires de qualité et d’installateurs qualifiés. Toujours dans le registre d’une agriculture sobre en énergie, le CAM a lancé ECOTAQA, un crédit finançant la conduite d’audits énergétiques dans les fermes et la mise en œuvre des mesures d’efficacité énergétique recommandées après que sa Fondation a démontré un potentiel de réduction de 20% de la facture électrique annuelle de fermes clientes. Le produit ECOTAQA a également été adapté pour être proposé aux unités industrielles agroalimentaires.

Aussi, la banque accompagne l’émergence de l’agriculture biologique en finançant la reconversion et la certification bio des exploitations à travers le pack BIOFILAHA, qui prend en considération les spécificités de ce mode de production durable et propose une offre avantageuse en termes de durées et de plafonds de financements. Par ailleurs, un guide de l’investisseur dans l’agriculture biologique a également été édité afin d’aider les porteurs de projets à appréhender l’intérêt de l’agriculture biologique au Maroc et à construire leur projet d’investissement.  La Fondation a pour sa part dès sa création promu les pratiques agro-écologiques en formant des animateurs ruraux, en produisant et diffusant des supports didactiques téléchargeables gratuitement sur le portail d’information agricole du Groupe www.fellahtrade.com. Elle a également adapté au contexte marocain des indicateurs permettant aux fermes d’évaluer leur performance sur les trois dimensions de la durabilité : environnementale, sociale et économique. A l’aval, la Fondation a soutenu le développement de circuits courts pour la commercialisation des produits de l’agro-écologie, et notamment les marchés paysans éco-solidaires qui se sont créés dans les grandes villes du Royaume.

L’ensemble de ces produits de financement verts ont d’ailleurs fait l’objet d’un Livre Blanc de la Finance Durable largement diffusé à l’occasion des COP 21 et 22. En 2016, parallèlement à la COP 22, le Groupe a adopté une stratégie de Développement Durable ainsi qu’un Système de Gestion Environnemental et Social afin de vérifier l’impact des projets qu’il finance sur l’environnement et l’Homme. Enfin en 2017, le Groupe a mis en place selon une approche participative une Charte de Responsabilité Sociétale et Environnementale, saluée avec les autres actions du Groupe par l’obtention du label RSE de la CGEM en avril 2017.

Publi-rédactionnel

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *