L’entrepreneuriat au féminin

L’entrepreneuriat au féminin

Vu les grandes mutations et les développements que connaît l’entrepreneuriat, la formation devient une obligation. Ainsi, le Conseil régional d’investissement (CRI) du Souss-Massa-Drâa, l’Agence nationale de promotion des petites et moyennes entreprises (ANPME) et l’Agence de coopération technique allemande pour le développement (GTZ) se sont joints dans un programme ambitieux. Visant la promotion de l’entrepreneuriat féminin, le programme «Entre elles en région» sera lancé dans quatre régions marocaines, notamment celle du Souss-Massa-Drâa. En vecteur de développement des capacités managériales des femmes entrepreneurs, ce programme sera dispensé à plus de 24 femmes au niveau de la région et à 80 femmes au niveau national. L’objectif étant de faire profiter l’entrepreneuriat féminin de formation et de coaching. Les bénéficiaires de ce programme profiteront d’un diagnostic de leurs entreprises, d’une formation pratique en groupe portant sur les différentes techniques de gestion ainsi que d’un coaching individuel.
Le volet formation pratique permettra, dans ce cadre, de passer en lice les différentes techniques de gestion notamment en matière d’organisation, gestion commerciale, marketing et management. Cependant, l’un des volets de grande importance dans ce programme demeure le coaching individuel. Un volet qui se veut pratique par l’application des différents dispositifs et techniques appris, avec l’appui d’un expert et selon les besoins diagnostiqués. Des besoins qui peuvent être aussi bien d’ordre managérial que d’ordre commercial ou technique.
Le programme «Entre elles en région» s’étalera sur une durée de huit mois, à hauteur d’une journée de formation par mois. Quant aux critères de choix mis en place pour les bénéficiaires de ce programme, ils sont établis comme suit : l’opérationnalité, la possibilité de développement de l’entreprise, l’expérience professionnelle, ainsi que l’obligation d’existence de local dédié à l’activité commerciale de l’entreprise. Si le premier objectif tracé par ce programme est de développer l’aspect managérial de l’entrepreneuriat féminin, le renforcement du réseau des femmes chefs d’entreprises sera également à l’ordre du jour. Les cinq modules de ce programme porteront sur des volets concernant aussi bien le marketing et le commercial via le développement des clés du marketing, la gestion et l’organisation de l’entreprise. Une gestion qui devra entre autres assurer la qualité et la productivité. Le troisième volet se basera sur le management et le développement personnel notamment en matière de gestion du temps et des équipes. Le module consacré à la comptabilité et fiscalité portera sur la gestion de la trésorerie, la relation avec les banques ainsi que la législation fiscale et sociale. Le dernier module portera, quant à lui, sur le volet informatique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *