Les Agents maritimes passent à la certification

Quatre entreprises marocaines membres de l’Association professionnelle des Agents maritimes, Consignataires de Navires et Courtiers d’Affrètements du Maroc ont été certifiées Iso 9001 version 2000, ce premier juillet 2004. Il s’agit pour les sociétés CICM, MSC Maroc, Somatime Agadir et Uniship de l’aboutissement d’une démarche menée avec l’appui de l’organisme certificateur autrichien, Oqs et Iqnet, référence internationale en la matière.
Ces quatre entreprises ont obtenu les certificats de qualité dans le cadre d’un programme initié par l’APRAM il y a moins de deux ans ; elles rejoignent une liste de six membres déjà «labellisés» depuis janvier 2004.
En tout ce sont quatorze membres qui ont bénéficié de ce volet conduit avec l’appui d’Euro Maroc Entreprise «EME», de la Commission européenne et de l’Agence nationale pour la Promotion de la PME, agence dont le directeur général, Latifa Echihabi, a assisté à cette cérémonie. Suivant le schéma de financement retenu, l’entreprise candidate à la certification ne supporte que 10% du coût total, une bonne incitation vis-à-vis des entrepreneurs.
Programmé le jour même de l’entrée en vigueur du code international de la sûreté des navires et des installations portuaires, l’événement pouvait difficilement échapper à ce thème. «A l’APRAM, nous ne pouvons pas faire de la qualité sans nous intéresser à la sûreté. C’est pour cette raison que l’association a proposé à l’ANPME un projet de formation spécialisée sur le Code ISPS», précise Abdelaziz Mantrach, président de l’APRAM.
L’association attend désormais le feu vert de l’ANMPE pour enclencher ce nouveau programme dont la mise en place pourrait avoir lieu avant la fin de l’année en cours.
Autre sujet qui préoccupe l’APRAM, le décret relatif à la profession d’Agent maritime. L’association dit avoir envoyé une contre-proposition au texte proposé par la Marine marchande.
Le succès de ce programme de la qualité, premier du genre réalisé par une association professionnelle marocaine dans le domaine des services, est perceptible d’abord dans le taux de réussite, un peu au dessus de 72%. Jusqu’à présent, seules quatre entreprises ne sont pas allées jusqu’au bout du processus, préférant, selon les termes du président de l’APRAM, remettre à plus tard leur certification. Presque tous les candidats certifiés l’ont été en moins de 17 mois, certains entre sept et neuf mois.
Pour M. Mantrach, cette certification n’est pas une fin en soi : «Nous la considérons comme un moyen de relever le niveau de la compétitivité des entreprises. Et nous mettons l’accent sur la nécessité de l’amélioration continue du système de management de la qualité qui tend vers l’excellence».
Pour rappel, la norme de qualité ISO 9001 version 2000 est orientée vers le client. Dans le cas des agents maritimes, il s’agit des armateurs et des opérateurs de l’import-export. Cette certification des agents maritimes touche naturellement des métiers divers, allant de l’agence maritime et la consignation, au transport des matières dangereuses, en passant par la manutention, le transit, le transport routier, etc.
Bref, l’APRAM ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Une nouvelle vague d’entreprises s’est déjà inscrite dans le train en marche en vue d’une certification dans les mois à venir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *