Les Allemands convoitent le projet solaire marocain

Les Allemands convoitent le projet solaire marocain

L’énergie solaire suscite l’intérêt des investisseurs aussi bien étrangers que nationaux. Des industriels dans le secteur de l’énergie solaire, des représentants des institutions financières nationales et internationales ainsi que des agences de développement sont réunis, les 15 et 16 juin, à Casablanca, pour participer aux travaux du «Forum de Casablanca: énergie solaire à grande échelle dans le MENA, vision et réalité», organisé conjointement par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du dDcaine de l’énergie solaire (AMES) et l’Office national de l’electricité (ONE). Cet événement, qui se clôturera aujourd’hui, a pour objectif de renforcer le dialogue entre les différents acteurs impliqués dans le développement de l’énergie solaire dans les pays arabes. Lors de la cérémonie d’ouverture du forum, tenue mardi 15 juin 2010 à Casablanca, Amina Benkhadra a lancé, dans une allocution lue par Abderrahim El Hafidi, directeur du département de l’électricité et des énergies renouvelables au ministère de l’Energie, un appel à l’Union européenne et aux institutions financières internationales pour agir de manière solidaire et concentrée afin de construire un partenariat énergétique au service d’un développement économique et social harmonieux.
«Nous tenons par cette rencontre de mettre en place un environnement approprié pour les investisseurs et entrepreneurs. De même, le Forum de Casablanca est une occasion de partager nos expériences sur la faisabilité technique et financière des projets solaires», a souligné, quant à lui, Manfred Konukiewitz, directeur général adjoint du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement. Pour sa part, Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’AMSE, a affirmé que « cette conférence est arrivée à point nommé pour réfléchir sur des solutions pertinentes pour promouvoir la production énergétique dans la région». Et de poursuivre : « Pour relever les défis énergétiques et exploiter de manière réelle et intelligente nos ressources, il faut s’y mettre à plusieurs afin de puiser les forces de synergies dans le domaine de la recherche et de la formation». Le Forum de Casablanca a pour ambition d’identifier les objectifs, à court et moyen termes, essentiels pour la réalisation à long terme du projet visionnaire d’exportation de l’énergie solaire vers l’Europe. «Il est désormais important de montrer à partir des projets de référence que le développement de l’énergie solaire dans les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est faisable et rentable», a déclaré Kurt Hidelbrand, chef de la division climat et environnement, Afrique du Nord et Moyen-Orient à la banque de développement KfW. Les efforts déployés par le Maroc illustrent parfaitement cette faisabilité. En effet, le Royaume engage un projet énergétique ambitieux plaçant le Maroc comme plate-forme adéquate de production et de distribution vers l’Europe et les autres pays méditerranéens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *