Les Américains perdent confiance dans leurs institutions financières

La crise du crédit a fortement érodé la confiance des Américains dans leurs institutions financières, y compris la Réserve fédérale, ce qui pourrait provoquer une plus forte baisse de la consommation depuis plus de 30 ans, provoquant une grave récessions, montre vendredi une enquête réalisée par Reuters et l’Université du Michigan. Cinquante-sept pour cent des personnes interrogées ont dit avoir moins confiance dans la Fed qu’il y a cinq ans et 29% ont «beaucoup moins». À titre de comparaison, après le krach de 1987, durant lequel Wall Street avait chuté de plus de 20% en une seule séance, 19% seulement des consommateurs avaient déclaré avoir moins confiance dans la banque centrale.
La confiance dans les banques, les caisses d’épargne, les courtiers et les sociétés de gestion de fonds d’investissement est également ébranlée, montre l’enquête. «Cette perte de confiance va pousser les consommateurs à accélérer la réduction de leurs dépenses et cette réduction devrait persister pendant la majeure partie de 2009», écrit le responsable de l’étude, Richard Curtin. «Ces chiffres montrent qu’une récession plus longue et plus marquée est désormais probable». Selon lui, la consommation des ménages américains devrait baisser tout au long du premier semestre de l’an prochain et la consommation globale devrait diminuer de 0,5% sur l’ensemble de 2009 par rapport à 2008. La consommation américaine n’a baissé que deux fois au cours des 50 dernières années, en 1974 (-0,8%) et en 1980 (-0,3%). «La période la plus longue de baisse de la consommation au cours du dernier demi-siècle a été de quatre trimestres, une durée que la crise actuelle devrait égaler», ajoute Curtin. « Il est certain que les prévisions actuelles ne sont en rien comparables à l’ampleur et à la durée de la crise de 1930 à 1933, durant laquelle la consommation avait chuté de 4,9% par an en moyenne pendant quatre années», précise-t-il toutefois.
Deux tiers des Américains interrogés estiment que la crise du crédit a un impact marqué sur l’économie et un sur cinq pense qu’elle aura un impact défavorable sensible sur sa propre situation financière. Une majorité des consommateurs dit en outre avoir modifié ses projets de dépenses en raison de la crise et près d’un sur trois s’attend à une baisse importante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *