Les bienfaits de L’économie solidaire

Les bienfaits de L’économie solidaire

Avec l’accélération de la mondialisation et de l’économie de marché, les modèles économiques alternatifs prennent de plus en plus d’importance. Plus qu’une simple mode, ces modèles tendent vers plus d’équité et de solidarité dans les rapports économiques.
Initiée par les associations «Khamsa», « Immigration développement démocratie » (IDD) et «Horizons du monde », cette rencontre a pour objectifs de mobiliser les acteurs associatifs et les cadres de concertation locaux autour des projets solidaires menés au Maroc et en France.
Premier constat : l’économie solidaire représente un véritable levier du développement durable au Maroc. D’où l’importance d’échanger le savoir et des compétences entre les différentes composantes de l’action associative. Objectifs : optimiser les acquis et formaliser les besoins du développement économique durable. Il s’agit, entre autres, de la création d’activités alternatives en faveur des populations locales. L’entrepreneuriat féminin de la culture et des micro-crédits est une contribution à la promotion et à l’émergence d’une économie associative viable et génératrice de revenus.
Globalement, l’économie solidaire trouve son appui théorique sur le concept du commerce équitable. Cette forme de commerce est en pleine expansion actuellement. Pour définir clairement les objectifs du commerce équitable, des organisations, qui agissent dans ce domaine depuis les années 70, se sont «fédérées» dans le cadre d’une « plate-forme pour le commerce équitable».
Les signataires de la plate-forme ont défini des «engagements impératifs», qui doivent se retrouver prioritairement dans toute action se réclamant du commerce équitable : D’abord, travailler avec les producteurs les plus défavorisés, dans le cadre d’un développement durable. Ensuite, refuser systématiquement une quelconque forme d’esclavage ou de travail forcé, y compris l’exploitation des enfants. Cela passe par la contractualisation entre les différents partenaires des garanties portant sur le prix du produit qui permet une juste rémunération des acteurs économiques. Celle-ci prend en compte leurs besoins et ceux de leurs familles, notamment en termes de formation, de santé, de protection sociale… le commerce équitable tend également à privilégier des relations commerciales durables avec les producteurs.
Cette durabilité repose sur la transparence dans le fonctionnement des différents partenaires, qui passe par une information réciproque à chaque étape sur les conditions de travail, les salaires, la durée des relations, les processus de production et de distribution, les prix, les marges…
Enfin, le commerce équitable repose sur l’acception du contrôle sur le respect de ces principes, à chaque étape du processus. La plate-forme définit, par ailleurs, des « critères de progrès », vers lesquels doit tendre l’action du commerce équitable. Des critères qui restent souvent peu applicables à l’heure actuelle, compte tenu du contexte de départ de chaque situation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *