Les Bourses européennes dans la tourmente

Les Bourses européennes dans la tourmente

Les Bourses européennes étaient dans la tourmente mardi matin, pour une deuxième journée consécutive, et plusieurs d’entre elles ont ouvert la séance en très forte baisse, avant de se ressaisir, alors que les places asiatiques ont été en proie à la panique sur des craintes de récession aux Etats-Unis. La Bourse de Londres est repassée dans le vert vers 09H00 GMT, le Footsie-100 gagnant 0,57% à 5.609,90 points après notamment des propos du commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Joaquin Almunia qui n’envisage pas de récession mondiale.
Le Footsie avait pourtant cédé 2,83% à l’ouverture tout comme les autres places européennes: 3,95% pour l’Ibex à Madrid, 3,88% pour le Dax à Francfort, et 2,57% pour le CAC 40 à Paris.
Les marchés s’inquiètent toujours d’une possible récession aux Etats-Unis. M. Almunia s’est cependant voulu rassurant, en affirmant qu’il n’y avait pas de risque de récession mondiale généralisée. «On ne parle pas d’une récession mondiale. On parle du risque d’une récession américaine», a-t-il indiqué avant une réunion à Bruxelles des ministres des Finances de l’UE. Le commissaire européen a émis l’espoir que les marchés retrouveront leur calme "dans les prochains jours". Le ministre slovène des Finances Andrej Bajuk, dont le pays assure la présidence de l’UE, a lui aussi relativisé les risques pour l’économie européenne. «Nous sommes persuadés qu’avec ses fondamentaux forts, l’Europe peut faire face", a-t-il dit. La ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, a pour sa part appelé implicitement lundi la Banque centrale européenne à ne pas relever ses taux d’intérêt, voire à les baisser, «si la croissance devait faiblir significativement en zone euro». L’humeur était néanmoins à la plus grande nervosité mardi matin en Europe. La Bourse de Paris faisait par exemple du yo-yo, le CAC 40 oscillant sans direction claire autour de l’équilibre, au lendemain d’une chute de près de 7%. Après avoir perdu plus de 5% dans les premiers échanges, l’indice parisien est rapidement repassé dans le vert, gagnant 0,75% peu après 10H00 (09H00 GMT). Mais le CAC 40 est ensuite reparti à la baisse, et cédait 1,18% à 4.688,24 points vers 10H17 (09H17 GMT). Les marchés devraient s’orienter plus nettement après la réouverture de Wall Street, fermée lundi en raison du Martin Luther King Day. Les investisseurs redoutent non seulement la propagation à l’ensemble de la planète d’une récession aux Etats-Unis, mais aussi une crise majeure du système financier, plombé par les difficultés des rehausseurs de crédit.
A Francfort, l’indice des trente valeurs vedettes était dans la tempête, réduisant toutefois ses pertes. A 09H20 GMT, le Dax perdait 2,59% à 6.614,72 points, après avoir ouvert en baisse de près de 4% et être descendu sous la barre des 6.500 points quelques minutes après l’ouverture. La veille, le Dax avait chuté de plus de 7%. Hypo Real Estate, qui s’était effondrée la semaine dernière après l’annonce de provisions liées à la crise du "subprime", rebondissait de façon spectaculaire et s’adjugeait 5,39% à 18,95 euros. Le Dax, qui avait fini 2007 au-dessus de 8.000 points, a perdu quelque 18% depuis le début de l’année. La Bourse de Moscou a entamé la journée également sur une dégringolade de plus de 5% de son principal indice RTS, à 1.892,96 points, récupérant ensuite quelque peu le terrain perdu, avec une baisse de 3,5%, à 1.929 points. La place moscovite avait plongé de 7,38% à 1.999,83 points lundi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *