Les Bourses européennes se raniment

L’indice Ftse Eurotop 300 gagnait 3,82 points, soit 0,32%, à 1198,08, et l’Euro Stoxx 50 des valeurs de la zone euro 9,87 points, soit 0,29%, à 3468,89. La bourse de paris s’adjuge 0,40% et celle de Londres 0,50% mais celle de Francfort perd 0,20%.
Une reprise de dernière heure de Wall Street, en dépit des craintes des attentats aux États-unis, rassure les investisseurs, mais la montée des tensions à la frontière Indo-Pakistanaise continue d’inquiéter. À Wall Street, l’indice Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 0,50% et le Nasdaq composite de la technologie 0,60%. En revanche, les contrats américains d’indices d’actions faiblissent.
Ing progresse de 4,60% après l’augmentation inattendue de ses bénéfices du premier trimestre et l’annonce que son résultat par action sur l’ensemble de l’année dépassera celui de 2001. Sap, la première société européenne de services informatiques, se met également en évidence avec une progression de 3,50%, surmontant sa baisse initiale en début de l’année. En revanche, Thyssenkrupp perd 1,30%, malgré l’annonce d’une diminution moins forte que prévu de son bénéfice trimestriel avant-impôts. La société estime toutefois qu’elle n’atteindra pas ses objectifs sur l’ensemble de l’exercice. Cette annonce pèse sur le secteur et en particulier sur l’Anglo Néerlandais Corus qui cède 1,10%. Par ailleurs, l’opérateur Vodafone progresse de 3,10%, après une information de la presse japonaise selon laquelle il compte vendre les opérations ligne fixe de sa filiale Japan Telecom qui a démenti.
Dans le secteur, Deutsche Telekom gagne 1,00% à 12,57 euros, bien que Schroder Salomon Smith Barney ait abaissé son objectif de cours de 17 à 12 euros, après les résultats trimestriels décevants publiés mercredi. Le groupe para-pétrolier Technip-Coflexip chute de plus de 15,0% après l’annonce d’une perte trimestrielle. Enfin, le deuxième groupe hôtelier mondial Six Continents s’adjuge 2,30%, les investisseurs retenant davantage les perspectives de très forte reprise plutôt que la baisse de 28% du bénéfice semestriel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *