Les call-centers tiennent Salon en automne

Les call-centers (ou centres d’appel si vous être allergiques aux anglicismes), constituent actuellement un secteur d’activité en pleine expansion au Maroc. Un créneau qui décolle à grande vitesse, puisque cinq ans après son émergence, il compte près d’une cinquantaine d’opérateurs intervenant sur des segments différents et employant plus de 5000 télé-opérateurs. Leur mission est axée sur la GRC : gestion de la relation clients et ce, qu’il s’agisse de firmes internationales ou d’entreprises locales.
Une conjoncture assez propice pour avoir encouragé la tenue du Salon international des centres de contact et d’appels au Maroc (SICCAM), première exhibition au Maroc et en Afrique, dédiée aux professionnels de ce secteur. Le SICCAM, qui se tiendra du 30 septembre au 1er octobre prochains, est organisé par Maghreb Ressources Humaines (MRH), une société basée en France et au Maroc. Ce Salon sera d’une part, une grande opportunité de présenter aux opérateurs de la téléphonie et de l’informatique, clients finaux et autres outsourceurs, les différents produits et services et, d’autres part, l’occasion de faire le bilan des cinq années de cette première expérience.
Pour son organisateur, le SICCAM se veut un événement fédérateur, qui réunira une vingtaine de partenaires-exposants, deux cents congressistes et un millier de visiteurs professionnels locaux et du reste du monde. Seront ainsi de la partie : les créateurs de centres d’appels au Maroc, les clients étrangers souhaitant sous-traiter dans le Royaume des opérations de relation client (ou créer leur propre centre), des opérateurs (de centres d’appel) en quête de partenaires et de clients, ou encore des constructeurs du monde de la relation clients.
Bref, le SICCAM intéressera tout professionnel à la recherche d’informations pertinentes sur les centres d’appel et explorera les nouvelles voies de développement de ce secteur. Par ailleurs, cette manifestation qui se tiendra durant deux journées dans deux espaces distincts (l’un pour les conférences et l’autre pour l’exposition), sera marquée par quelques temps forts tels que des visites de call-centers à la demande, des démonstrations et des études de cas réels ou encore un baromètre de la qualité des centres d’appels au Maroc. Pour le succès de cette première édition, l’organisateur prévoit le lancement d’une grande campagne de promotion du SICCAM dans plusieurs pays, afin d’attirer un maximum d’entreprises étrangères intéressées par l’off-shore marocain en centres d’appel et nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC).
MRH s’est même fixé un objectif de cent professionnels étrangers, ce qui n’est pas irréalisable lorsqu’on connaît le passé de cet organisme. Ayant implanté au Maroc les premiers centres d’appel à l’export dès 1999, MRH continue d’accompagner leur développement. Il a également à son actif plusieurs travaux dont des événements internationaux dédiés à ce domaine, tels que la «présentation des centres d’appel off-shore» au Congrès mondial des ressources humaines à Paris en 2001, ou encore «Le Maroc, terre d’accueil des centres d’appel» au SECA (Salon européen des centres d’appel) en 2002.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *