Les centres d’appels s’ouvrent aux personnes à besoins spécifiques

La sixième édition du Sicaam (Salon international des centres de contacts et d’appels au Maroc) fêtera les dix ans de la naissance du secteur des centres d’appels au Maroc et présentera les nouvelles opportunités lors du Salon international des centres d’appels qui se tiendra les 12 et 13 mai à Casablanca.
Une conférence a été organisée par l’Association des centres d’appels et de services informatiques offshore au Maroc (Acasiom) pour présenter cet événement, mardi 7 avril, à Casablanca.  Ce salon aura pour thème : «Label social et performance des centres d’appels». Dans le cadre d’une convention liant le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité au  l’Acasiom, des personnes à besoins spécifiques seront intégrées dans les centres d’appels dans les mois à venir. Les deux parties signataires de cette convention donneront plus de détails sur cet accord lors de cette manifestation. Par ailleurs, des distinctions du label social seront remises aux entreprises méritantes. Comme chaque année, plus de 18 conférences et ateliers seront organisés durant les deux jours du Sicaam. Les opportunités de développement national, africain et international seront présentées lors de cette sixième édition du Sicaam. «Le Maroc est le seul pays maghrébin, arabe et africain où les centres d’appels sont implantés depuis dix ans déjà», a fait savoir Mohamed El Ouahdoudi, président du Sicaam. L’Acasiom accueillera durant cette manifestation ses homologues africaines, européennes et du reste du monde, pour un échange des pratiques et le renforcement de ses secteurs d’activité en pleine mutation. Le secteur de l’offshoring s’est développé au Maroc de manière rapide. «Le Sicaam évolue. Ouvert sur l’espace euro-méditerranéen et africain, ce salon s’installe dans la durée avec pour ambition de rassembler davantage et d’impulser des stratégies d’alliance», a noté M. El Ouahdoudi. En huit années, les centres d’appels sont devenus des entreprises avec des traits particuliers. Plus de 180 plates-formes de centres d’appels ont été créées durant ces dernières huit années. Les entreprises de l’offshoring  réalisent un chiffre d’affaires annuel dépassant les 2 milliards de dirhams. Les centres d’appels emploient plus de 20.000 télé-conseillers. Ils sont répartis sur plus de 12 villes du Maroc. Le succès que connaissent les entreprises de l’offshoring est le résultat d’une politique étatique alliant libéralisation des télécommunications, assistance aux investisseurs et accompagnement sur mesure des entrepreneurs. «La confiance des décideurs dans le secteur des centres d’appels et dans le Salon international qui les réunit chaque année est une invitation à davantage d’innovation», a affirmé le président du Sicaam.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *