Les commerçants d’Alger ne paient plus d’impôts

Les commerçants d’Alger ont décidé de ne plus payer d’impôts, à compter du lundi 20 septembre, pour protester contre le commerce informel et réclamer l’intervention des autorités algériennes en charge du commerce, afin d’endiguer ce phénomène et protéger les professionnels du secteur.
Cette décision a été annoncée dimanche par le président de l’association de la protection de l’activité commerciale, Hafaifia Aiche, lors d’une conférence de presse à Alger.
Dans un compte rendu de cette conférence, la presse algérienne note que l’association est présente dans une vingtaine de communes à Alger et compte entre 200 et 300 adhésions dans chacune des circonscriptions. Le président de l’association estime que dans les magasins, 80 pc de la marchandise ne sont pas facturés, rejetant la responsabilité de cette situation sur ce qu’il appelle « la politique des containers », dans une allusion à des containers entiers de marchandises, frauduleusement introduits en Algérie.
Il a indiqué, d’autre part, que ces protestations ne sont pas dirigées contre les commerçants ambulants et qu’elles visent l’instauration d’un encadrement étatique de la profession.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *