Les commerçants s’organisent

Une association pour les commerçants du Maroc, baptisée Alliance nationale démocratique pour le commerce et les services est née. Elle regroupe, selon Ali Karoum, président de son comité préparatoire, quelque 35.000 membres appartenant à plusieurs régions du pays.
Un chiffre qu’il assure, être appelé à évoluer rapidement pour atteindre 100.000 adhérents. Seul l’intérêt qu’est censée procurer l’adhésion à cette association peut faire évoluer l’effectif de ses membres, uniques maîtres de jeu. «S’il ne s’agit que d’une association qui tout simplement va s’ajouter aux existantes sans apporter un nouvel esprit et venir avec des idées originales, autant défendre ses intérêts grâce à des efforts individuels», réplique un grossiste de la place.
A en croire M. Karoum, l’un de ses fondateurs le lancement de l’association a pour objectif initial de constituer une force de proposition et de négociations avec l’ensemble des partenaires (collectivités locales, administrations, institutions financières, compagnies d’assurances…). Les secteurs d’activités qu’elle représente sont variés : alimentation générale, agences immobilières et de location, la papeterie et articles scolaires, pièces détachés pour automobiles, blanchisseries… Selon Ali Karoum, «les actions de l’association visent essentiellement à aider les membres adhérents dans l’accomplissement de certaines démarches qui peuvent leur sembler compliquées». Ainsi par exemple, l’ANDECS est en négociation, d’après M. Karoum avec des compagnies d’assurances et de retraites pour mettre en place un dispositif au profit des commerçants à des conditions relativement avantageuses. Des alliances seront en outre nouées avec des bureaux d’études pour la réalisation d’études et l’élaboration de statistiques sectorielles.
Dans la pratique, l’association, fraîchement née, compte regrouper dans son giron de petites associations régionales. Le congrès constitutif de l’ANDECS est prévu pour le 28 du mois en cours. Comptant sur la présence de plus de 10.000 décideurs, la nouvelle association va saisir cette occasion pour échanger les expériences et points de vue autour de différents thèmes. «Nous visons avant tout d’arriver à un stade où dégager des pistes susceptibles de garantir la compétitivité recherchée au niveau du commerce et des services devient possible», lance-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *