Les crédits réservés à l’équipement domestique chutent de 20,3% au 1er trimestre 2009

Les crédits réservés à l’équipement domestique chutent de 20,3% au 1er trimestre 2009

Le marché du crédit à la consommation se porte bien. Les statistiques révélées par l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) montrent que les ménages marocains ont continué à s’endetter. Mais, cette année, ils ont frappé à la porte des sociétés de financement de la place pour financer essentiellement l’achat d’un véhicule. Un changement perceptible dans le comportement des ménages marocains qui ne cèdent plus ou plutôt difficilement aux coups de foudre du monde de la consommation. Ainsi, l’encours des crédits à la consommation a atteint 36,179 milliards de dirhams au premier trimestre 2009, en progression de 15,7% par rapport au premier trimestre 2008. L’acquisition d’un véhicule arrive en tête du palmarès avec 12,718 milliards de dirhams en hausse de 22% pour la même période de comparaison. En seconde place, il y a les prêts personnels avec une croissance de 15,6% à 21,921 milliards de dirhams, devançant de très loin les crédits revolving qui ont atteint 668 millions de dirhams en légère progression de 2,1% par rapport au premier trimestre de l’année précédente. En chute libre, il y a les crédits consacrés à l’équipement domestique et tous les autres crédits à la consommation avec respectivement une baisse de 20,3% et de 83,7%. Le marché du crédit à la consommation change donc de profil, révélant une nouvelle tendance auprès du consommateur marocain.
Président-directeur général de Galaxy et président de la commission label à la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Abdelmalek Kettani explique cette régression par une conjoncture économique défavorable pour des raisons internes et externes. En plus de la crise économique mondiale, le début de cette année n’a été marqué par aucune fête religieuse ou événement sportif susceptible de donner un coup de pouce au marché. Mais, il reste confiant et s’attend à une reprise en août avec l’arrivée du mois de Ramadan. L’Association professionnelle des sociétés de financement a également publié les chiffres du secteur du crédit-bail enregistrés au cours du premier trimestre 2009. Un secteur qui a connu une timide progression de 2,1% pour s’établir à 3,08 milliards de dirhams. Par segment, le crédit-bail immobilier s’est replié à 9,1% pour atteindre 453 millions de dirhams. Par contre, le crédit-bail mobilier s’est amélioré de 4,3% à 2,627 milliards de dirhams.
Au cours de l’exercice précédent, les concours des sociétés de financement membres de l’APSF à l’économie ont atteint près de 70 milliards de dirhams, en progression de 21%. Par métier, cet encours comprend les crédits à la consommation avec 36,1 milliards de dirhams (+18%), le crédit-bail avec 30,2 milliards de dirhams (+ 23%), l’affacturage avec 2,2 milliards de dirhams (+51%), et les fonds de garantie avec 427 millions de dirhams (+12%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *